La bourse ferme dans 4 h 15 min
  • CAC 40

    6 823,26
    +57,74 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 108,51
    +28,36 (+0,70 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1298
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 780,90
    -3,00 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    43 015,89
    -1 018,92 (-2,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 240,11
    -201,65 (-13,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,43
    +2,17 (+3,27 %)
     
  • DAX

    15 245,97
    +75,99 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    7 190,47
    +68,15 (+0,96 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3287
    +0,0051 (+0,39 %)
     

Loire : la juteuse escroquerie d'un couple qui vendait des voitures d'occasion

·1 min de lecture
Le couple est soupçonné d'avoir acheté des dizaines de véhicules avec des faux chèques (Photo : Getty Images)

Un homme de 36 ans et une femme de 30 ans sont poursuivis par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne pour avoir organisé une juteuse escroquerie.

Leur combine bien rodée aurait fait plus d'une cinquantaine de victimes. Un couple de trentenaires est jugé depuis le mardi 16 novembre par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne (Loire) pour avoir monté une gigantesque escroquerie au moyen de chèques falsifiés.

Selon Ouest France, qui reprend des informations du Progrès, le jeune homme, âgé de 36 ans, et sa conjointe, âgée de 30 ans, sont soupçonnés d'avoir acheté des dizaines de voitures sur des sites de vente entre particuliers, en réglant à chaque fois la facture avec des faux chèques, correspondant à une carte d'identité volée.

Un préjudice total estimé à 519 000 euros

Au total, le préjudice issu de ces achats frauduleux s'élèverait à 519 000 euros. Le couple aurait ensuite revendu les véhicules illégalement acquis à "un 'ami' qui payait en liquide", d'après Ouest France. Le quotidien régional ne précise pas si cette tierce personne fait également l'objet de poursuites judiciaires.

Ouest France ajoute en revanche que les deux prévenus ont reconnu les faits devant la justice. Le jugement du tribunal devrait être rendu à la mi-décembre. Suivant les réquisitions du procureur, le mari encourt jusqu'à trente mois de prison, dont douze mois de prison ferme, et sa compagne dix-huit mois, dont quatre ferme.

VIDÉO - Black Friday : attention aux arnaques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles