La bourse ferme dans 2 h 55 min
  • CAC 40

    6 237,88
    -115,06 (-1,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 616,46
    -74,28 (-2,01 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0534
    +0,0068 (+0,65 %)
     
  • Gold future

    1 830,40
    +14,50 (+0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    27 985,21
    -548,48 (-1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    655,96
    -14,72 (-2,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,04
    -2,55 (-2,33 %)
     
  • DAX

    13 777,14
    -230,62 (-1,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 278,40
    -159,69 (-2,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2422
    +0,0079 (+0,64 %)
     

Livret d'épargne populaire : 3 chiffres édifiants sur le LEP

Livret A, LEP, Livret d'épargne populaire, épargne, livret
Livret A, LEP, Livret d'épargne populaire, épargne, livret

16,4% des Français détenaient un Livret d'épargne populaire fin 2021. Un chiffre particulièrement bas pour un produit d'épargne réglementée, donc exonéré d'impôts et garanti par l'Etat. A titre de comparaison, les adeptes du Livret A représentent 73,5% de la population, ceux du LLDS 35,9%. C'est d'autant plus étonnant que le LEP, avec un taux à 2%, est le livret réglementé le mieux rémunéré : au moins 0,5 point au-dessus du Livret A et même plus actuellement (+1,2 point), en raison de l'inflation. Les contraintes d'accès au LEP, fermé aux ménages les plus riches, expliquent en partie ce faible chiffre. Mais pas seulement.

Le LEP détenu par seulement un particulier sur huit

La récente publication de l'Insee sur la composition du patrimoine des ménages montre qu'il y a une douzaine d'année encore, en 2010, près d'un quart des Français (23,4% précisément) détenaient un LEP. Un pourcentage qui n'a cessé de baisser depuis, passant à 18,8% en 2015, 17,8% en 2018 et 16,4%, donc en 2021. Qu'est-ce qui s'est passé ? Le LEP a fait les frais de la baisse de sa rémunération, passée de 2,75% à 1% au cours de cette décennie, mais également de la banalisation du Livret A, distribué depuis le 1er janvier 2009 par toutes les banques, alors qu'il était auparavant une exclusivité de la Caisse d'Epargne, de La Poste et du Crédit Mutuel.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie : quelles unités de compte choisir pour battre l'inflation ?
- Prime inflation : certains bénéficiaires n'ont toujours pas reçu les 100 euros
- BforBank : pourquoi la carte Visa Classic a disparu

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles