La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    41 640,50
    -8 995,63 (-17,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Le livre qui déroule le récit de "La Fabrique de la France"

·1 min de lecture

Président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), professeur des universités, Dominique Garcia vient de diriger l’ouvrage "La Fabrique de la France". Dans un entretien donné à Sciences et Avenir, il revient sur ce livre choral édité à l’occasion des prochains 20 ans de la création de l’Inrap.

"Ce récit rigoureux et sans cesse enrichi, ne sert pas forcément le mythe des origines ou celui du roman national ; il est avant tout celui de nos territoires dans tous leurs états. Il ne vise pas tant à donner des racines à certains qu’à offrir à tous des repères, en illustrant l’appropriation et l’évolution des paysages, la constitution matérielle des identités, les permanences et les innovations techniques, les migrations et les héritages, la construction des espaces politiques, les conflits et la convivance, le local et les formes de mondialisation, les mutations économiques, sociales et culturelles… tout ce qui a concouru à la « Fabrique de la France »". Ainsi s’exprime Dominique Garcia dans l’introduction du livre éponyme publié chez Flammarion (320p., 29 €) le 20 octobre 2021. Dans un moment médiatique où il n’a jamais été autant question d’histoire, de civilisation, de migration ou d’identité, les apports de l’archéologie sont des repères collectifs pour le bien commun. Explications avec Dominique Garcia.

"Un livre qui couvre 20 ans d’activité et l’étude de 50.000 sites"

Sciences et Avenir : « Loin du roman national dessinant les contours d’un espace figé, ce livre déroule le récit de la « Fabrique de la France ». Pourquoi avoir voulu « aller aux racines de nos origines communes tout en proposant des repères collectifs » ?

Dominique Garcia : Après l’ouvrage de Patrick Boucheron sur « l’Histoire mondiale de la France » ou ceux de Christian Grataloup, j’ai trouvé qu’il manquait une publication de ce type en archéologie. Raison pour laquelle – et ce pour la première fois - nous avons choisi de rédiger un livre qui couvre 20 ans d’activité et l’étude de 50.000 sites ! La chronologie couvre la période qui court de Néandertal à nos jours. Nous présentons des découvertes variées, avec un vocabulaire revitalisé. Il ne s’agit pas d’un manifeste : notre objectif est de reposer, sans sectarisme, de manière apaisée et non militante, les termes de débats contemporains. [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles