La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 323,56
    -99,50 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

L'Inde va déployer des missiles balistiques aux frontières de la Chine et du Pakistan

Bloomberg / Getty images

Augmenter le pouvoir de dissuasion de l’Inde face à la Chine et au Pakistan. Dans un contexte de tensions frontalières croissantes avec Pékin, New Delhi a approuvé l’achat de 120 missiles balistiques Pralay dans le cadre de la création de l'Indian Rocket Force (IRF). Selon l’Asia Times, le Pralay est un engin sol-sol à carburant solide d'une portée de 150 à 500 kilomètres, difficile à intercepter et capable de changer de direction en plein vol. Cette arme peut détruire les systèmes de défense aérienne ennemis à longue portée, les cibles de grande valeur comme des postes de commandement et d’autres unités militaires telles que l'artillerie lourde.

Le Pralay comble les lacunes de l'Inde en matière de missiles balistiques tactiques, car la Chine et le Pakistan disposent déjà de tels appareils. De plus, l’Inde a entrepris la construction de tunnels de stockage polyvalents près de sa frontière avec la Chine pour stocker ses missiles balistiques. Ces tunnels mettraient l'arsenal de missiles de l'Inde à l'abri d'une attaque préventive chinoise ou pakistanaise et lui permettraient d'organiser une contre-attaque rapide

Le déploiement de ces nouveaux missiles survient après de nouveaux affrontements frontaliers entre la Chine et l'Inde dans l'Himalaya. Le 9 décembre dernier, 70 à 80 soldats indiens ont repoussé une incursion de 300 soldats chinois après quelques heures de combat au corps à corps à Tawang, dans l'Arunachal Pradesh, une région contestée entre les deux puissances nucléaires. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO de Paris 2024 : les billets sont-ils plus chers que lors des éditions précédentes ?
Royaume-Uni : face à l'inflation, ces expatriés ont décidé de rentrer en France
Covid-19 : vers des tests obligatoires pour les passagers en provenance de Chine ?
Grippe : l’épidémie s’intensifie, notre carte de France par département
Recouvrir le périphérique bordelais de panneaux solaires, le projet titanesque du maire Pierre Hurmic