Marchés français ouverture 4 h 9 min
  • Dow Jones

    26 659,11
    +139,16 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    11 185,59
    +180,72 (+1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    23 187,03
    -144,91 (-0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,1696
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    24 580,89
    -5,71 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    11 515,91
    -33,28 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,85
    +21,17 (+8,72 %)
     
  • S&P 500

    3 310,11
    +39,08 (+1,19 %)
     

PS4, Nutella, Monsieur Cuisine Connect : ces promotions qui créent la pagaille

Cyprien Tardieu
·4 min de lecture
PS4, Nutella, Monsieur Cuisine Connect, couches… Ces promotions qui créent la pagaille
PS4, Nutella, Monsieur Cuisine Connect, couches… Ces promotions qui créent la pagaille

Mercredi, un magasin Lidl a proposé des Playstation 4 à des prix imbattables. Mais devant l’imposante foule, l’enseigne a finalement renoncé à ouvrir ses portes. Des promotions qui tournent en émeutes ? Un phénomène courant ces dernières années.

95 euros au lieu de 299 euros pour une Playstation 4, la réduction de 68% était trop belle. Dans une “opération spéciale de déstockage”, un magasin Lidl de la région parisienne s’est offert un gros coup de pub en bradant ses PS4 dans des proportions jamais vues pour ce type de produit.

L’appel, lancé sur les réseaux sociaux, a visiblement été reçu cinq sur cinq. Des centaines de personnes ont écourté leur nuit pour bénéficier de l’offre. Face à la cohue générale et à l’engouement suscité par cette promotion, le magasin a finalement dû renoncer.

Ce n’est pourtant pas la première fois que le roi du hard-discount rencontre ce genre de problèmes. À l’occasion de la sortie du tant attendu robot “Monsieur Cuisine Connect”, des centaines de personnes se sont massées pour récupérer l’appareil ménager, provoquant de véritables scènes d’émeutes. Pourquoi tant de liesse ? Le robot de Lidl était affiché à 359 euros, soit environ trois fois moins cher que le produit de célèbre “Thermonix” de Vorwek. Quelques heures plus tard, certains n’hésitaient pas à revendre leur robot avec une grosse marge à la clé.

Des bagarres pour du Nutella

Ces pratiques commerciales, très agressives, ne sont pas propres à Lidl. Rappelez-vous les émeutes pour du Nutella en promo en 2018 à Intermarché. À l’origine de ces scènes filmées (voir ci-dessous) - et très commentées à l’époque - dans plusieurs supermarché de France, une promotion lancée par l’enseigne Intermarché. -70 % sur les pots de pâte à tartiner, soit 1,41 euro les 950 grammes au lieu de 4,70 euros.

Dans le Nord, le Pas-de-Calais, la Sarthe, l’Oise mais aussi le Rhône ou le sud de la France, on pouvait y voir des gens se bousculer et se chamailler pour récupérer le précieux pot de pâte à tartiner au rabais. Certains allant même jusqu'à se battre. Pour ne pas avoir respecté la législation sur la vente à perte, le groupe a été contraint de régler une amende de 375 000 euros à la répression des fraudes.

À peine quelques jours après ces incidents, rebelote. Cette fois, ce sont des couches Pampers affichés avec 70 % de remise qui ont rendu fous certains clients d’Intermarché. “C’était l’horreur ! C’est devenu ingérable. Environ 250 personnes étaient présentes à l’ouverture spécialement pour acheter des couches. Des femmes se sont battues, nous avons été contraints d’appeler les forces de l’ordre. Le personnel était à bout”, racontait à l’époque une gérante du magasin au Républicain Lorrain.

Files d’attente interminables, émeute et rupture de stock… En 2015, les pièces de la collaboration Balmain pour H&M ont été prises d’assaut par les fashionistas dans les boutiques de l’enseigne suédoise à Paris. Face à l'affluence inhabituelle de visiteurs, la police avait dû intervenir sur place pour calmer la foule.

Les autres pays ne sont pas épargnés non plus par cette fièvre acheteuse. Vous avez sûrement encore en tête ces scènes de bagarre pour du papier toilette en Australie ou encore le grand n’importe quoi chez Ikea pour la collection capsule de Virgil Abloh, le designer de Louis Vuitton, en Belgique, en Suisse et aux États-Unis.