Marchés français ouverture 7 h 20 min
  • Dow Jones

    35 741,15
    +64,13 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 226,71
    +136,51 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,1612
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    54 271,91
    +1 487,81 (+2,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 502,82
    +1 260,14 (+519,26 %)
     
  • S&P 500

    4 566,48
    +21,58 (+0,47 %)
     

L'ex-footballeur Benjamin Nivet, joueur vedette d'une équipe de chauves : "Cela fait partie de mon histoire"

·1 min de lecture

L'affiche promet d'être décoiffante : samedi 9 octobre en Vendée, un match de football va opposer une équipe de joueurs chevelus à une autre composée uniquement de chauves. La rencontre est organisée par le Football-club Chavagnes-La Rabatelière (FCCR), deux petites communes voisines situées entre La Roche-sur-Yon et Cholet. Avec, en "guest-star", l'ancien footballeur professionnel Benjamin Nivet, célèbre visage dégarni du championnat de France.

Le jeune retraité de 44 ans ne s'est pas fait prier pour y participer : "L'idée m'a plu tout de suite, confie au JDD l'ex-joueur de Troyes et de Caen, 339 matches de première division au compteur. Le fait d'être chauve fait partie de l'histoire de ma seconde partie de carrière, je me suis fais parfois chambrer à ce sujet, mais toujours de façon bon enfant."

Benjamin Nivet ne connaît pas encore ses futurs coéquipiers et convient qu'une équipe de chauves, avec un homme sur 4 souffrant de calvitie en France (sondage Ifop de 2015), pourrait "ne pas avoir le soutien du public".

Mais derrière l'aspect insolite du rendez-vous, rappelle-t-il, "il s'agit de rendre hommage au football amateur, à ses bénévoles et aux éducateurs". L'initiativ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles