La bourse ferme dans 8 h 27 min
  • CAC 40

    5 985,46
    -54,23 (-0,90 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 447,72
    -36,76 (-1,05 %)
     
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,45 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    0,9901
    +0,0017 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 731,60
    +10,80 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    20 413,99
    -196,29 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,49
    +1,08 (+0,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,54
    -0,22 (-0,25 %)
     
  • DAX

    12 517,18
    -153,30 (-1,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 052,62
    -33,84 (-0,48 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • HANG SENG

    18 034,02
    -53,95 (-0,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,1321
    -0,0001 (-0,01 %)
     

L'euro remonte, porté par le gaz et l'hypothèse d'une BCE audacieuse

Panumas/Adobe Stock

L'euro est passé au-dessus de la parité mercredi 31 août, stimulé par le reflux des prix du gaz naturel et des cambistes qui croient de plus en plus à une hausse inédite des taux de la Banque centrale européenne (BCE).Vers 19h40 GMT, la monnaie unique prenait 0,31 %, à 1,0047 dollar pour un euro. Le marché "continue de suivre les cours de l'énergie en Europe", a expliqué Christopher Vecchio, de DailyFX.

Or le TTF néerlandais, référence du marché européen du gaz naturel, a perdu plus de 5 % mercredi et affiche un recul de 30 % depuis vendredi. "Les prix chutent et c'est une très bonne nouvelle" pour la zone euro, a insisté l'analyste. Ce coup de froid sur le marché de l'énergie, avec également un repli des prix du pétrole, a éclipsé la nouvelle de l'arrêt pour maintenance du gazoduc Nord Stream 1, qui alimente l'Union européenne en gaz russe.

La devise commune à 19 pays européens a aussi été stimulée par le nouveau record d'inflation enregistré en août en zone euro, à 9,1 % sur un an. Cet indicateur "consolide les attentes d'une importante hausse de taux de la BCE la semaine prochaine", selon Joe Manimbo, de Convera. Signe de cet élan, le taux des emprunts d'État allemands à deux ans, qui illustre mieux que le taux à 10 ans les prévisions des opérateurs en matière de politique monétaire, a atteint mercredi son plus haut niveau en deux mois et demi. "Le marché évalue désormais à 90 % la probabilité de voir une hausse de 0,75 point", selon Christopher Vecchio. "C'est l'une des raisons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pernod Ricard ne déçoit pas, l’action résiste : le conseil Bourse
Prix de l'énergie : Duralex met son four en veille et place ses salariés en chômage partiel
Ce centre de formation linguistique élargit son offre et mise sur la qualité de ses prestations
CAC 40 : la Bourse face à la crainte d'une prochaine hausse des taux de la BCE
Prix du gaz : la facture de cette fonderie est multipliée par 10