La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 576,62
    -333,75 (-1,12 %)
     
  • Nasdaq

    12 207,96
    +2,12 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    26 433,62
    -211,09 (-0,79 %)
     
  • EUR/USD

    1,1950
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    26 341,49
    -553,19 (-2,06 %)
     
  • BTC-EUR

    16 121,74
    +791,82 (+5,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,39
    +13,79 (+3,78 %)
     
  • S&P 500

    3 618,47
    -19,88 (-0,55 %)
     

La Lettre de l’éduc. Où en est le mur de Trump ?

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Chaque semaine, Benjamin Daubeuf, enseignant en histoire-géographie au lycée Val-de-Seine du Grand-Quevilly, commente un article de Courrier international en rapport avec les programmes d’histoire-géographie de terminale et de première et terminale spécialité HGGSP. Aujourd’hui, le mur de Trump, une promesse de campagne non tenue.

S’inscrire à la newsletter Lettre de l’éduc

À lire aussi: Fact-checking. Le mur de Trump à la frontière mexicaine, une promesse en partie écroulée

En quoi cet article s’inscrit-il dans le programme ?

L’article du site de la BBC Mundo permet cette semaine d’illustrer le thème 3 en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (HGGSP) première : “Étudier les divisions politiques du monde : les frontières”. En effet, le mur à la frontière américano-mexicaine fut, pour le président Donald Trump, un argument clef de la campagne de 2016.

À la veille de la prochaine élection présidentielle, il est intéressant de voir ce qu’est devenue cette promesse électorale et, plus généralement, de se demander quel est le rôle des murs dans le monde ?

Fact-checking

Selon le président américain, qui est actuellement en campagne pour sa propre réélection, il y aurait eu 480 kilomètres de mur – voire 507 kilomètres – construits sur les 3 142 kilomètres que compte la frontière avec le Mexique. Mais le site BBC Mundo affirme qu’en fait “sur ces 507 kilomètres, la plus grande partie du travail a constitué à réparer ou à substituer des structures déjà en place, soit 451 kilomètres de mur préexistant.” En clair, sous la présidence Trump, il n’y aurait eu que 56 kilomètres de mur

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :