La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 263,11
    -236,21 (-1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

L'employé du bureau de tabac volait des milliers d'euros de jeux à gratter

Après une très longue enquête, les policiers vont corroborer les soupçons du patron de l'établissement, qui avait remarqué un gros trou dans sa trésorerie depuis plusieurs mois.

Le mystère de ce tabac-presse de Montauban semble résolu. À en croire une information de La Dépêche, l'argent qui partait en fumée dans l'établissement n'était autre que l'œuvre de l'un… des employés. Il y a plusieurs mois déjà, le patron se rend compte de problèmes dans sa trésorerie. Très rapidement, ses soupçons se portent vers l'un de ses salariés. Il est persuadé que ce dernier lui dérobe des jeux à gratter de la Française des jeux. Mais ces accusations sont généralement très compliquées à corroborer.

Le patron dépose plainte au commissariat de Montauban et les policiers de l'unité d'atteinte aux biens de la Sûreté urbaine (SU) vont alors commencer une enquête des plus minutieuses. Pour mettre au jour le stratagème de l'employé, ils doivent passer au crible des dizaines d'heures de vidéosurveillance. Il leur faudra un certain temps pour trouver comment il procédait, mais au bout de plusieurs semaines, ils en ont la preuve : l'homme a mis la main sur plus de 50.000 euros. Interpellé et placé en garde à vue, le trentenaire va reconnaître les faits, explique La Dépêche.

Convoqué en septembre

Finalement, au terme de sa garde à vue, le désormais ex-salarié a été relâché avec une reconnaissance préalable de culpabilité en procédure pénale française. Il comparaîtra le 14 septembre prochain. Une affaire qui rappelle celle d'un employé d'un bar-tabac niçois. L'année passée, ce joueur compulsif grattait en cachette pour 100 euros de jeux par jour dans le dos de son patron. À l'époque, le préjudice avait (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - 5 choses à savoir sur la Française des Jeux

Les 150 passagers d'un vol Transavia bloqués à Marseille plus de 24 h
Au drive d'un McDonald's, il passait sa main dans le tiroir-caisse pour voler de l'argent
France : 22 milliards d'euros économisés en vingt ans grâce aux énergies renouvelables
Ces armes du siècle dernier qui pourrissent et polluent nos fonds marins
Covid-19 : de nouvelles restrictions levées, la vie reprend petit à petit à Shanghai

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles