La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 726,44
    +269,70 (+1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Leclerc s'excuse pour avoir commercialisé un requin en danger d'extinction

@Mark Conlin/NFMS/Wikimedia Commons

C'est un très mauvais coup de pub pour le groupe Leclerc au moment même où les questions environnementales dominent l'actualité. Comme le relatent de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux, l'enseigne de grande distribution a été prise la main dans le sac, en train de faire la promotion d'une espèce de requins considérée "en danger critique d'extinction en Méditerranée". Leclerc, qui indique que cette mise en vente est le fruit d'une négligence de sa centrale d'achat, a présenté ses excuses et expliqué que le groupe comptait "ne jamais reproduire cette erreur" à l'avenir.

L'incident est d'autant plus fâcheux que Leclerc avait fièrement fait la promotion de l'arrivée "d'une nouvelle espèce" au sein de son rayon poissonnerie, en l'occurrence, une espèce de requin peau bleue qui se fait de plus en plus rare dans les eaux de la Méditerranée, comme le précise Hugo Clément de l'agence de communication Winter Productions.

Sea Shepherd France, une ONG de défense des océans, a dénoncé sur Facebook le fait que des espèces menacées puissent être encore autorisées à la vente en France et de fustiger les pratiques marketing de Leclerc qui représenteraient "le pire de la créativité publicitaire au service du pire de la pêche".

Face à la polémique, Leclerc a présenté ses excuses dans un post Facebook publié ce vendredi. Le groupe se dit "désolé" d'avoir heurté "la sensibilité des défenseurs des animaux" et s'engage "à ne jamais reproduire cette erreur" ainsi qu'à "respecter à la lettre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Que se passe-t-il lorsque l’on tire la chasse d’eau dans les toilettes d'un avion ?
Bourse, SCPI, PER, LEP... 8 placements à tenter pour la rentrée
Carrefour : vous pouvez réduire votre attente en caisse grâce à une simple astuce
Victime d'un piratage, Uber chute en Bourse
Les clients de la Banque Postale victime d'un bug de grande ampleur