Marchés français ouverture 16 min
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0372
    +0,0028 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,32
    +638,38 (+3,69 %)
     
  • BTC-EUR

    15 889,11
    +146,77 (+0,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,60
    +8,31 (+2,18 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     

L'audiovisuel pleure le décès de Pascal Josèphe, le "seigneur de la télévision"

Serge BENHAMOU / Contributeur / Getty Images

"Il y a des nouvelles que l'on aimerait ne jamais avoir à annoncer", a lancé Leïla Kaddour, la présentatrice du journal de France 2 de 13H00, avant de fondre en larmes en direct, en faisant part du décès de Pascal Josèphe, ce "grand monsieur de la télévision". L'ex-directeur des antennes de plusieurs chaînes est décédé à l'âge de 68 ans des suites d'une "maladie foudroyante", a annoncé dimanche 20 novembre sa famille à l'AFP. Pascal Josèphe avait notamment été directeur des antennes de plusieurs chaînes privées et publiques (TF1, La 5, France 2 et France 3). Proche collaborateur d'Hervé Bourges (ancien PDG de TF1 et France Télévisions), il avait contribué au lancement d'émissions télévisées marquantes telles "Droit de Réponse", "Taratata", "Le Cercle de Minuit", "Froufrou", "Bas les Masques", "Geopolis" ou la série "L'Instit".

Les réactions ont déferlé au fil de la journée pour rendre hommage à cette figure de l'audiovisuel, méconnue du grand public mais respectée par ses pairs. Jusqu'au sommet de l'Etat. "Pascal Josèphe avait fait de la télévision la grande histoire de sa vie. Avec lui s'éteint une haute figure de l'audiovisuel français qui concevait des programmes tout à la fois populaires et exigeants", ont ainsi réagi le président de la République Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, via un communiqué. "Emotion partagée" a tweeté Mathieu Gallet après les larmes de Leïla Kaddour. Pour l'ancien PDG de Radio France et de l'Ina, "avec lui, c'est la télé du temps de sa puissance (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le FMI demande à la France d'arrêter le "quoi qu'il en coûte"
Kiné : dans cette ville, les frais de formation annuels pourraient passer de 4.700 euros à... 200 euros
Loto : il joue une série de chiffres assez étrange et remporte le jackpot
"A la COP 27, les pays du Sud nous rappellent notre dette historique"
Attention à cette arnaque à la carte bancaire à la sortie des magasins parisiens