Publicité
La bourse ferme dans 5 h 53 min
  • CAC 40

    7 622,17
    +0,15 (+0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 925,33
    +27,89 (+0,57 %)
     
  • Dow Jones

    40 415,44
    +127,91 (+0,32 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    2 406,50
    +11,80 (+0,49 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 737,91
    -156,88 (-0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,64
    -2,62 (-0,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,95
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 556,64
    +149,57 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    8 193,74
    -5,04 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    18 007,57
    +280,63 (+1,58 %)
     
  • S&P 500

    5 564,41
    +59,41 (+1,08 %)
     
  • Nikkei 225

    39 594,39
    -4,61 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,36
    -166,52 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2919
    -0,0014 (-0,11 %)
     

L'armée de l'air ukrainienne est submergée par les chasseurs russes

Ministère russe de la Défense

“Dès que notre aéronef s’est trouvé dans les airs, il s’est fait traquer puis assiéger par neuf avions de chasse russes.” Cette déclaration alarmiste provient de Mikola Olechtchouk, le commandant suprême de l’armée de l’air ukrainienne. Le site Obektivno a rapporté ce grave avertissement lancé par le haut gradé qui a aussi précisé que cet exemple n’était pas un cas particulier mais une généralité. “Chaque appareil ukrainien qui décolle du tarmac pour accomplir sa mission est immédiatement pris pour cible par l’aviation de Moscou”, a-t-il encore affirmé.

Mikola Olechtchouk a aussi expliqué que la domination aérienne des troupes de Vladimir Poutine ne s’expliquait pas seulement par le nombre d'avions mais aussi par la profondeur stratégique que possède la Russie. "Les chasseurs de l’ennemi décollent à plus de 200 kilomètres de la ligne de front, alors que les nôtres sont obligés de s'envoler à moins de 20 kilomètres du champ de bataille. Nos appareils sont donc immédiatement dans la zone de frappe de l’armée russe”, a encore précisé le général ukrainien.

Le commandant en chef de l’armée de Kiev, Valeri Zaloujni, s’était déjà plaint au Washington Post de ce problème majeur et récurrent pour la contre-offensive ukrainienne. "L'ennemi a une génération d’avance en termes d’aviation. C'est comme si nous passions à l'offensive avec des arcs et des flèches, et tout le monde nous dirait : vous êtes fous ?”, avait-il soutenu au quotidien américain. L’armée de l’air ukrainienne, utilisant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite