Marchés français ouverture 5 h 17 min
  • Dow Jones

    29 638,64
    -271,73 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    12 198,74
    -7,11 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 807,41
    +373,79 (+1,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,1959
    +0,0024 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    26 491,29
    +149,80 (+0,57 %)
     
  • BTC-EUR

    16 391,63
    +48,38 (+0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    384,60
    +20,00 (+5,49 %)
     
  • S&P 500

    3 621,63
    -16,72 (-0,46 %)
     

L'armée française teste un laser anti-drones avec des résultats 'prometteurs'

·2 min de lecture

Les armes lasers n'appartiennent plus au domaine de la science-fiction. Pour la première fois en France, un drone a été détruit au moyen d'un laser. Cette prouesse a eu lieu mi-octobre sur un site de la Direction générale de l'armement (DGA), situé à Biscarosse, dans les Landes. "Tous les tirs ont permis de détruire systématiquement les drones pouvant évoluer à des vitesses supérieures à 50 km/h et dans des conditions de poursuite de cibles difficiles", se félicite dans un communiqué la société CILAS, filiale d'Ariane Group, qui porte le projet.

À lire aussi — Un drone filme pour la première fois l'intérieur du réacteur n°5 de Tchernobyl, voici la vidéo

Avec le soutien financier de l'Agence de l'innovation de la défense (AID) et de la Région Centre-Val de Loire, la Compagnie industrielle des lasers a développé le système HELMA-P. Installé sur un trépied, il a été expérimenté en conditions opérationnelles réelles. "Les résultats se sont montrés prometteurs dès la première semaine, notamment en raison du temps de neutralisation qui s’est avéré très court", explique l'AID qui ajoute que les tirs ont atteint des drones situés jusqu'à un kilomètre de distance.

Des exercices qui se sont donc révélés concluants au terme de la première des cinq semaines d'essais, programmées entre la fin de l'année et 2021.

Si le projet est mené à son terme avec succès, HELMA-P pourrait apporter un avantage considérable à l'armée française sur les théâtres d'opérations. Les conflits actuels ont vu les drones devenir des éléments centraux de la guerre moderne. Les récents combats entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans le Haut-Karabakh n'ont fait que confirmer cet état de fait.

Accessibles, discrets et de petite taille, ces aéronefs sont aussi régulièrement utilisés par des groupes terroristes qui, en les dotant de charges explosives, les transforment en mini-drones "kamikazes". "Cette menace demeure une problématique complexe à traiter, du fait de la diversité et de la prolifération des drones (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un chercheur a 'volé' une Tesla en 90 secondes à l'aide d'un kit Bluetooth à 250 euros
La Chine va envoyer une sonde sur la Lune pour ramener des échantillons de roches
Sur TikTok, Charli D'Amelio bat le record des 100 millions d'abonnés à seulement 16 ans
Les vaccins ne sont pas une 'solution miracle' pour le PDG de Moderna, qui appelle au respect des gestes barrières
Voici le prix des forfaits 5G chez Orange, Bouygues, SFR et Free