La bourse ferme dans 4 h 24 min
  • CAC 40

    6 566,21
    +12,35 (+0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 782,70
    +5,89 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0202
    -0,0055 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    -22,40 (-1,23 %)
     
  • BTC-EUR

    23 811,23
    -520,30 (-2,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    575,57
    +4,29 (+0,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,74
    -4,35 (-4,72 %)
     
  • DAX

    13 805,72
    +9,87 (+0,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,59
    -6,30 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2085
    -0,0054 (-0,44 %)
     

L’euro est à son plus bas niveau depuis près de 20 ans

© SIPANY/SIPA

L’euro a atteint un niveau extrêmement bas face au dollar. La dernière fois que la devise européenne était aussi basse remonte à 2002 lors du début de sa mise en circulation.

C’est une véritable plongée. L’euro est en pleine dévaluation au point d’avoir atteint un inquiétant record. Ce mardi 5 juillet, la monnaie unique européenne est arrivée à son plus bas niveau depuis près de vingt ans face au dollar, rapporte l’AFP. À moins de 1,03 dollar pour un euro, la devise européenne évolue à un niveau plus connu depuis la fin de l’année 2002, lorsque la monnaie commençait à peine à circuler sur le marché de l’Union européenne (UE).

Le prix du gaz explose

La guerre en Ukraine est le principal facteur de cette chute vertigineuse. L’offensive russe menée par l’armée de Vladimir Poutine, depuis le 24 février dernier, a en effet provoqué des tensions en Europe, au niveau de l’approvisionnement en énergie et des matières premières. Après les sanctions infligées à la Russie, l’un des principaux fournisseurs de gaz en Europe, le prix de cette énergie s’est considérablement envolé. Par exemple, le prix du TTF néerlandais, référence du marché du gaz naturel européen, a atteint 176 euros le mégawattheure ce mardi 5 juillet. Avant le début de la guerre en Ukraine, son prix évoluait en dessous des 100 euros le mégawattheure.

Éviter une crise de la dette

Lundi 4 juillet, la banque centrale d’Allemagne a fait part de ses doutes concernant le projet de la Banque centrale européenne (BCE) qui compte limiter les écarts entre le taux d’emprunts des différents États de la zone euro. Le but : tenter au maximum de limiter le risque d’une nouvelle crise de la dette. Ma...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - La reconstruction de l'Ukraine estimée à plus de 700 milliards d'euros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles