La bourse ferme dans 2 h 13 min
  • CAC 40

    5 871,88
    -159,60 (-2,65 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 423,50
    -90,82 (-2,58 %)
     
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0410
    -0,0034 (-0,32 %)
     
  • Gold future

    1 824,60
    +7,10 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    18 441,89
    -1 009,08 (-5,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    410,87
    -28,80 (-6,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,21
    -0,57 (-0,52 %)
     
  • DAX

    12 669,20
    -334,15 (-2,57 %)
     
  • FTSE 100

    7 150,92
    -161,40 (-2,21 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2145
    +0,0023 (+0,19 %)
     

L’armée américaine dévoile son projet d’hydravion à double fuselage

L’objectif est avant tout de concevoir un hydravion à effet de sol (ndlr capable de voler à très faible hauteur au-dessus d'une surface plane) capable de transporter une charge de 100 tonnes. Paru le 19 mai, le communiqué de la DARPA évoque ainsi un projet d’hydravion à double fuselage, appelé “Liberty Lifter”, combinant les avantages de l’hydravion et des aéronefs russes Ekranoplans. Utilisés durant la Guerre Froide, ces appareils étaient en mesure de voler à une vitesse de 550 km/h pour un rayon d’action de 3.000 km tout en évoluant à une altitude comprise entre 3 et 14 mètres.

Ce type d'appareil a également la capacité d’évoluer en-dessous des radars et de s’affranchir des transports maritimes, plus lents et vulnérables, un avantage non négligeable en milieu hostile. Mais ils restent peu maniables et dépendants des conditions météorologiques. Ils ne pouvaient en effet être en service qu’en mer calme. Le Liberty Lifter devrait quant à lui pouvoir voler à moins de 30 m de la surface de l’eau et jusqu'à 3 000 m d'altitude. Le chargement et le déchargement du matériel s’effectuerait par l’avant.

Trois défis technologiques à relever

Le communiqué mentionne que le programme “Liberty Lifter” suppose de relever trois principaux défis technologiques. Le premier portant sur le développement des opérations maritimes. Cet appareil devrait être fonctionnel en cas de mer agitée grâce à “une capacité de portance élevée à basse vitesse afin de réduire l’impact des vagues lors du décollage et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jean-Jacques Bourdin ne reviendra pas à l'antenne de BFM TV et RMC
Binance veut "soutenir la liberté d'expression" en aidant Elon Musk à racheter Twitter
Royaume-Uni : l'inflation attendue à 11% cet automne, la Banque d'Angleterre contre-attaque
Après Gorillas, Casino ouvre son partenariat à Frichti
A321 XLR : le décollage en vidéo du nouveau long-courrier d'Airbus, pour son premier vol

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles