La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 079,63
    +50,98 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 341,47
    +1,22 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1316
    -0,0031 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • BTC-EUR

    37 918,78
    +653,36 (+1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 019,16
    +23,89 (+2,40 %)
     
  • S&P 500

    4 534,80
    +2,04 (+0,05 %)
     

L’étrange retour de la tête de la statue hantée

·2 min de lecture

Plus de 20 ans après sa disparition, la tête d’une statue réputée hantée est mystérieusement réapparue. 

La statue de marbre se dresse dans le cimetière de Gray's Island, à Hillsborough, au Canada, depuis près de neuf décennies. A l’origine, il s’agissait d’un hommage à la mémoire de Jennie Steeves, une jeune femme morte de la tuberculose au début du siècle. Mais, vers 1990, la statue, édifiée par la mère de Jennie dans les années 30, a commencé à être victime de dégradations, a constaté la famille de la défunte. Dans le même temps, sans que l’on sache si l’un des phénomènes était la cause de l’autre, des rumeurs faisant état de phénomènes paranormaux et de fantômes se sont répandues peu à peu. Au grand dam de la famille de Jennie Steeves, attristée de voir son aïeule associée à de si sombres légendes. Malheureusement, l’attention macabre portée à l’oeuvre n’a fait que croître au point qu’à la fin des années 90, la statue a été décapitée et sa tête volée.

Cet acte de vandalisme n’a fait qu’accentuer sa réputation et la statue s’est retrouvée citée dans plusieurs listes recensant les lieux les plus hantés du Canada. «On a raconté tout et n’importe quoi, explique Kathleen Wallace, une descendante de Jennie Steeves, à la presse locale. On a même prétendu que ses yeux étaient constitués de saphirs ce qui aurait expliqué le vol de la tête.» L’histoire aurait pu s’arrêter là si un incroyable coup de théâtre ne s’était produit fin novembre : lors d’une visite dans le cimetière, un ami de la famille a constaté que la tête disparue depuis 20 ans avait été déposée au pied du monument funéraire ! Pourquoi ? Par qui ? Aucun élément ne permet pour l’instant d’expliquer le mystère. Mais pour Kathleen Wallace et sa soeur Patricia, qui vont financer la restauration de l’oeuvre, cette réapparition soudaine n’est rien de moins qu’un(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles