La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 149,50
    -668,65 (-3,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

L’échec de la fusée de Virgin Orbit a bien été causé par un problème de propulsion

Virgin Orbit a bien constaté une extinction prématurée de la propulsion de son second étage de fusée Launcher One.

Les investigations ne sont pas encore terminées, mais Virgin Orbit commence à avoir une idée plus nette de ce qui s’est passé le 9 janvier 2023. Dans un point d’étape, l’entreprise britannique a livré des éléments supplémentaires au sujet de l’incident de vol qui a eu lieu lors de la mission spatiale Start Me Up — la première conduite depuis le sol britannique.

C’est bien un problème dans la seconde partie du vol que le souci est apparu : toute la première phase, du décollage depuis l’aéroport de Newquay Cornouailles, dans le sud-ouest de l’Angleterre, jusqu’au largage de la fusée accrochée sous l’aile de l’avion, s’est bien passée. Le premier étage du lanceur s’est également bien comporté, selon la télémétrie de Virgin Orbit.

Celui-ci a d’ailleurs pu atteindre une altitude suffisamment élevée pour rejoindre l’espace — par convention, la limite se situe à 100 kilomètres — et le passage de relais avec le second étage n’a pas montré de défaillance particulière : le premier étage s’est séparé normalement et la propulsion du second s’est enclenché comme prévu.

Virgin Orbit LauncherOne
Virgin Orbit LauncherOne

Arrêt prématuré de la propulsion

C’est lorsque le lanceur,

[Lire la suite]