Marchés français ouverture 6 h 15 min
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 757,25
    -114,53 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0152
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    23 706,52
    -465,08 (-1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    570,74
    -20,02 (-3,39 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     

L'énorme somme perçue par le prince Charles de la famille d'Oussama Ben Laden

Cette révélation fait l'effet d'une bombe outre-Manche. D'après un rapport publié dimanche 31 juillet par le Sunday Times, le prince Charles aurait accepté, en 2013, un million de livres sterling (1,2 million d'euros) de dons pour son organisme de bienfaisance, provenant de la famille d'Oussama Ben Laden. Des affirmations que réfute en partie Clarence House.

D'après le journal britannique, l'héritier de la couronne britannique, ce don proviendrait de Bakr Ben Laden, le patriarche de la famille saoudienne, et de son frère Shafiq. Le prince Charles, 73 ans, aurait eu une réunion privée avec Bakr, 76 ans, à Clarence House à Londres, le 30 octobre 2013, deux ans après la mort d'Oussama Ben Laden, abattu par les forces spéciales américaines dans un complexe près d'Islamabad au Pakistan.

Face au tollé provoqué par ces révélations, Clarence House a rapidement contesté bon nombre de ces allégations. Le cabinet du fils de la reine Elizabeth II affirme que la décision d'accepter le don à la fondation Prince of Wales's Charitable Fund (PWCF), a été prise uniquement par des administrateurs et non par l'héritier du trône.

Sir Ian Cheshire, président de la fondation, a déclaré dans un communiqué : "Le don du cheik Bakr Ben Laden en 2013 a été soigneusement examiné par les administrateurs de la PWCF à l'époque. Une enquête minutieuse a été menée, avec des informations recherchées auprès d'un large éventail de sources, y compris le gouvernement. La décision d'accepter le don a été entièrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pétrole plonge, la Chine inquiète
Bourse : le Nasdaq 100 teste une résistance majeure, l’économie en ligne de mire
Immobilier : une filiale d'Evergrande en Chine condamnée à verser une somme colossale
Alibaba voit son action chuter face à la menace d'expulsion des bourses américaines
Les ventes de voitures neuves reculent encore en juillet

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles