Publicité
Marchés français ouverture 41 min
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    39 106,63
    -487,76 (-1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 334,52
    -134,84 (-0,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 735,96
    -769,78 (-1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,65
    -8,24 (-0,60 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     

Législatives 2024 : les mesures chocs pour la retraite des principaux partis politiques

Illustration Capital / Adobestock

La question de la retraite a régulièrement animé les débats des élections législatives. Âge légal de départ, niveau de la pension ou encore carrière longue, les propositions des trois principaux blocs politiques (Rassemblement national, Ensemble et Nouveau Front populaire) sont très variées. Si le parti représentant la majorité, Ensemble, a martelé que la réforme des retraites menée en 2023 et repoussant l’âge légal de 62 à 64 ans était nécessaire, les deux autres formations politiques ont promis de revenir dessus.

Difficile, cependant, à l'occasion de cette campagne éclair, de prendre le temps d’aller dans le détail des mesures proposées, ainsi que de juger de la possibilité de leur application. D’ailleurs, que ce soit le Rassemblement national ou le Nouveau Front populaire, les deux partis conditionnent l’application d’une nouvelle réforme des retraites à l’état des comptes publics mais aussi aux négociations avec les partenaires sociaux. Pour vous aider à vous retrouver dans les programmes, Capital met en lumière les principales propositions en matière de retraite et le flou qui entoure certaines promesses.

En matière de retraite comme pour l'ensemble des mesures qu’il propose, le programme du Rassemblement national se compose en deux temps : d’abord celui des urgences, ensuite celui des réformes. Pour ce qu’il veut faire immédiatement, s’il arrive au pouvoir à l’issue du second tour des législatives, le parti d’extrême droite prévoit de revoir le cumul emploi retraite pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«Je n’ai plus de ressources» : Marie ne touche toujours pas sa retraite, six mois après la fin de sa carrière
Retraitée, elle loue une chambre de son logement pour arrondir ses fins de mois
Pierre Arditi révèle le montant «honorable» de sa retraite
Retraite : allez-vous perdre 800 euros de pension avec la CSG du Nouveau Front populaire ?
Retraite : pourquoi les classes moyennes sont de plus en plus inquiètes pour leur pension