Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 522,36
    +380,50 (+0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,14
    +50,24 (+3,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Législatives 2024 : ce que les candidats vous proposent - ou pas - en matière de mobilités douces

Illustration Capital générée à l'aide de l'IA.

Les professions de foi des candidats arrivent les unes après les autres, depuis l’ouverture officielle de la campagne des élections législatives anticipées, lundi 17 juin. S’ils ne sont d’accord sur rien (ou presque), les principaux partis candidats s'emparent toutefois des mêmes thématiques brûlantes que sont le pouvoir d’achat, l’état des services publics, l’immigration, la sécurité et la laïcité, ou encore le logement En revanche, une semble avoir été mise sur le banc de touche, selon la Fédération nationale des usagers de transports (Fnaut), qui déplore, dans un communiqué publié mardi 18 juin, une «quasi absence du sujet de la mobilité».

Pourtant, cette question est centrale à bien des égards. Dans une perspective de réduction des émissions de CO2, pour respecter les accords de Paris et atteindre l’objectif national de neutralité carbone d’ici à 2050, mais aussi pour désenclaver des territoires et améliorer l’inclusion des populations précaires, la mobilité est un enjeu que l’on peut difficilement choisir d’ignorer, selon François Delétraz, président de la Fnaut. Or, «la décarbonation ne pourra se faire sans une politique de mobilité douce, qui passera inévitablement par un renforcement de l’offre ferroviaire, pour inciter les Français à basculer de la voiture vers le train», martèle François Delétraz.

Il est vrai qu’en se penchant sur les programmes du Rassemblement National, de Renaissance, des Républicains et du Nouveau Front Populaire, les allusions à la mobilité douce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Clap de fin pour Philippe Bouvard qui va prendre sa retraite à 94 ans
Pots de yaourts : c'est ici qu'ils atterriront désormais quand vous les trirez
Médecine esthétique : «On ne veut pas gagner de l’argent sur les jeunes qui refont leur bouche»
Législatives : tout ce que vous devez savoir avant d’aller voter la semaine prochaine
Une des familles les plus riches du Royaume-Uni condamnée pour avoir exploité leurs employés de maison