Publicité
La bourse ferme dans 4 h 10 min
  • CAC 40

    7 638,08
    +103,56 (+1,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 900,98
    +73,74 (+1,53 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0889
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 406,20
    +7,10 (+0,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 890,22
    +450,39 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,25
    -16,09 (-1,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,75
    -0,38 (-0,47 %)
     
  • DAX

    18 419,77
    +247,84 (+1,36 %)
     
  • FTSE 100

    8 215,20
    +59,48 (+0,73 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2938
    +0,0028 (+0,21 %)
     

Législatives 2024 : attention aux fraudes aux procurations

Gerard Bottino/Getty Images

Attention, un nouveau type d'escroquerie est en vogue ces derniers temps : la fraude aux procurations. Des escrocs profitent des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet pour récupérer des procurations de vote auprès de personnes âgées dépendantes, rapporte France 3 Occitanie, ce mardi 25 juin. Alors que plus de 1,3 million de procurations ont déjà été enregistrées, ces derniers jours, plusieurs personnes suivies par des infirmières libérales ont confié avoir reçu des visites inhabituelles d'individus leur proposant de faire une procuration de vote pour les élections législatives.

Les professionnels de santé ont donc alerté leur représentant sur ces situations. Si la démarche en elle-même est pour le moins étonnante, c'est surtout le nombre important de témoignages qui a éveillé les soupçons. Un homme isolé a ainsi raconté à son infirmière libérale avoir : «été démarché par un monsieur pour aller voter parce que je ne peux pas me déplacer, que je suis isolé et que je n'ai pas d'enfant. Il voulait une procuration».

En Occitanie, une trentaine d’agissements suspects au domicile de personnes âgées ont été signalés. «On n’a jamais eu ce phénomène-là. Des militants de partis politiques qui viennent au domicile de personnes âgées et demandent à avoir une procuration pour les législatives. Du coup, les patients âgés ou fragiles sont vus comme un bulletin de vote complémentaire», commente auprès de nos confrères Jean-François Bouscarain de l'Union des professionnels de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2024 : Attal attaque Bardella sur la fiscalité du programme du RN
Législatives 2024 : les mesures d'urgence pour le pouvoir d'achat au cœur du débat sur TF1
Législatives : RN, Nouveau Front populaire… combien de sièges avec les votes des européennes ?
Législatives 2024 : quels sont ces «emplois sensibles» que le RN veut interdire aux binationaux ?
Surtourisme : la mesure radicale de Barcelone face aux locations Airbnb