Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 026,61
    +23,02 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 786,98
    +101,01 (+0,61 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0864
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 083,61
    +505,14 (+0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,54
    +18,13 (+1,34 %)
     
  • S&P 500

    5 320,31
    +17,04 (+0,32 %)
     

Jours fériés : les salariés sont-ils vraiment payés double ?

Jours fériés : les salariés sont-ils vraiment payés double ?

Vous venez de recevoir une note de votre patron vous informant que vous ne pourrez pas profiter des nombreux ponts à venir au mois de mai ? Si l’annonce a de quoi vous faire grincer des dents, ce n’est peut-être pas une si mauvaise nouvelle. Car si votre employeur a le droit de vous demander de travailler pendant les jours fériés, plusieurs règles permettent de gonfler votre rémunération.

Le code du travail ne prévoit aucune disposition pour encadrer le travail et la rémunération des salariés lors des jours fériés, à l’exception du 1er mai. Autrement dit, en principe, les jours fériés sont des jours ouvrés comme les autres et ne donnent droit qu’au paiement du salaire normal. Mais les conventions collectives (de branche ou d’entreprise) peuvent accorder des majorations pendant les jours fériés. «Cela est très souvent le cas», rassure Elodie Cohen-Morvan, avocate spécialisée en droit du travail.

Parfois, la convention collective ne prévoit pas de majoration de salaire, mais plutôt des jours de récupération : dans un tel cas, le salarié va bénéficier de jours de repos compensatoires, qui correspondent au nombre de jours travaillés.

De par «sa symbolique particulière», le 1er mai est un cas à part. Puisqu’il est considéré «anormal de travailler pendant cette journée historiquement chômée», une majoration de salaire est directement prévue dans la loi pour tous les salariés sur le pont pour la fête du Travail, explique Elodie Cohen-Morvan. Le code du travail indique que l’ensemble (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Executive MBA, mastère spécialisé… ces formations permettent-elles vraiment d’accélérer sa carrière ?
France Travail : les salariés confrontés à une recrudescence des agressions
Les Nouveaux Caps : Christopher Guérin, ou l’art de faire du profit sans croissance volumique
Arrêts de travail : les raisons de l’absentéisme de longue durée record des salariés en 2023
Pourquoi les employeurs doivent (vraiment) agir pour la transition écologique