Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 057,96
    -613,08 (-1,55 %)
     
  • Nasdaq

    16 699,93
    -101,62 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0808
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 107,99
    -2 351,29 (-3,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,17
    -51,49 (-3,43 %)
     
  • S&P 500

    5 261,52
    -45,49 (-0,86 %)
     

JO 2024 : «Les Jeux financent les Jeux» selon Emmanuel Macron, est-ce vrai ?

rarrarorro/Adobe Stock

L’échéance se rapproche. Les Jeux olympiques d’été 2024 auront lieu dans moins de cent jours. Ce rendez-vous sportif d'envergure est également un investissement financier majeur. A trois mois de la cérémonie d’ouverture, la facture est salée : neuf milliards d’euros, deux milliards d’euros de plus que les prévisions de 2019, rappelle France Info. Mais pas de quoi inquiéter outre mesure Emmanuel Macron. «Les Jeux financent les jeux», a ainsi affirmé le président de la République, lundi 15 avril. Un slogan répété à l’envi par l’exécutif et les organisateurs. Mais qu’en est-il, en réalité ? Quelle part de la note sera amortie par l’événement, quelle part viendra des deniers publics, des fonds privés ?

Sur les 8,8 milliards d’euros de budget des JO, il faut souligner que la moitié (4,4 milliards) sont consacrés à l’organisation proprement dite, gérée par le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojop). 96% de cette enveloppe provient de fonds privés : 1,4 milliard d’euros de la billetterie, 1,2 milliard d’euros d'une dotation du CIO et 1,2 milliard d’euros de contrats avec les sponsors. Les 4% restants (175 millions d’euros) sont des financements de l’Etat, principalement pour les Jeux paralympiques.

Pour l’autre moitié des dépenses (4,4 milliards), elle est consacrée aux infrastructures et dépenses d'investissement de la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo). Elle gère notamment la construction du Centre aquatique olympique et du village olympique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le plus gros yacht du monde est en France : ce que l’on sait de ce palais des mers
100 jours à Matignon : «Le phénomène Attal, pas aussi fort que ce qu’on aurait pu penser»
Espagne : «Les Canaries n'en peuvent plus», la colère des habitants gronde contre le surtourisme
JO 2024 : qu’est-ce que le «Passe Paris 2024», désormais disponible à la vente ?
100 jours de Gabriel Attal : la rédaction de «Capital» passe au crible les débuts du Premier ministre