Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 047,66
    +193,79 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    17 253,41
    -89,00 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 599,04
    -1 048,38 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 314,68
    -23,50 (-1,76 %)
     
  • S&P 500

    5 418,03
    -9,10 (-0,17 %)
     

JO 2024 : Anne Hidalgo et les athlètes pourront-ils plonger dans la Seine encore trop polluée ?

Gettyimages

La Seine était trop polluée au 16 juin, à un mois et demi des Jeux olympiques (26 juillet - 11 août), au regard des critères pour y autoriser les épreuves de triathlon et de natation en eau libre, selon les résultats d'analyses publiées vendredi. «À date, les prélèvements dans la Seine ne correspondent pas aux standards que nous aurons cet été», a commenté lors d'un point presse le préfet de région Marc Guillaume, qui s'est dit «confiant, avec le Cojo (Comité d'organisation), sur la tenue des épreuves fin juillet début août dans la Seine».

Selon le bulletin hebdomadaire publié par la mairie de Paris et la préfecture d'Île-de-France, la mauvaise météo en France ces derniers jours explique des concentrations largement supérieures aux normes des deux bactéries fécales pour autoriser des compétitions dans le fleuve. « La qualité de l'eau reste dégradée du fait d’un contexte hydrologique et météorologique défavorable : pluies, débit élevé, faible ensoleillement, températures en-dessous des normes de saison », expliquent les autorités locales. «Le fort débit du fleuve, qui ne favorise pas une bonne qualité de l’eau, est le fruit de cette météo très pluvieuse», rappellent-elles également.

Selon les graphiques mis en ligne, le niveau de concentration en bactérie fécale E.Coli était supérieur à 1.000 unités formant colonie (UFC)/100 ml, le seuil retenu par les fédérations internationales de triathlon et de natation en eau libre pour autoriser la tenue d'épreuves, quasiment tous les jours (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2024 : ce que les candidats vous proposent - ou pas - en matière de mobilités douces
Entre Kylian Mbappé et le PSG, ce n’est pas fini : le Français exige 100 millions d'euros
De faux agents à votre domicile : attention à l'arnaque à la facture d'eau
Euro 2024 : France, Italie, Portugal… quelle équipe est la plus chère de la compétition ?
La réforme des retraites abrogée dès cet été ? La relance de Camaïeu… L'actu éco en 120 secondes