La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 718,15
    -934,47 (-4,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Le Japon essaie toujours d’en finir avec les disquettes en 2022

disquette
disquette

Le Japon veut tuer la disquette une bonne fois pour toutes. C’est en tout cas le vœu du ministre du Numérique. Mais, en la matière, le pays fait de la résistance.

Nous sommes en 2022 après Jésus-Christ. Toute la planète se sert de supports de stockage modernes pour conserver ses données… Toute ? Non ! Un pays peuplé d’irréductibles fonctionnaires résiste encore et toujours aux solutions les plus modernes, en continuant de faire appel régulièrement des disquettes. Et, ce pays, c’est le Japon.

Mais, cette situation est censée évoluer bientôt. C’est en tout cas l’engagement qu’a pris le ministre japonais en charge du Numérique, Taro Kono. Lors de la cinquième conférence sur le concept de société numérique au Japon, l’intéressé a promis de débarrasser l’administration d’un certain nombre de technologies et d’appareils obsolètes. Et, la disquette en fait partie.

Le Japon déclare la guerre aux disquettes

C’est même une bataille contre ces reliques du passé que le gouvernement entend mener. Sur Twitter, Taro Kono a ainsi annoncé le 31 août 2022 que son ministère « a déclaré la guerre aux disquettes ». Pour y parvenir, explique-t-il, il va falloir changer toutes les procédures qui obligent l’État, mais également les entreprises, à s’en servir. Près de 1 900 règles de ce type existent.

Cet assaut contre les disquettes a reçu le plein support du Premier ministre Fumio Kishida, qui est en poste depuis octobre 2021.

[Lire la suite]