La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 079,48
    +328,27 (+1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Isabel Marant inaugure sa plateforme vintage

·1 min de lecture

Pour encourager une mode plus responsable, la créatrice parisienne dévoile sa nouvelle plateforme baptisée Isabel Marant Vintage. Explications.

Comme tous les secteurs, la mode est influencée par l’évolution de la société et des mentalités. L’un des plus gros enjeux du siècle est sans aucun doute celui du changement climatique. Un sujet au cœur des préoccupations des citoyens et des acteurs de l’industrie de la mode. Car cette dernière figure à la deuxième place des secteurs les plus polluants de la planète. En 2015, l’industrie textile émettait plus de 1,715 million de tonnes de CO2, utilisait 79 milliards de mètres cubes d’eau et était responsable de 92 millions de déchets solides, selon le Pulse of the Fashion Industry Report. Des données qui font froid dans le dos. Depuis les marques tentent d’inverser la tendance grâce à des initiatives bien pensées.

Lire aussi : L’upcycling sauvera-t-il la mode ?

C’est le cas d’Isabel Marant. Dans les années 1990, la créatrice parisienne se lance avec l’ambition de proposer une garde-robe intemporelle. Vingt ans plus tard, cette façon de concevoir le vêtement est plus que jamais d’actualité et l’engagement de la styliste ne tarît pas, loin de là. Pour approfondir cette initiative responsable, la marque lance ce vendredi 18 juin « Isabel Marant Vintage ». Cette plateforme digitale permet de vendre des pièces Isabel Marant que l’on ne porte plus, afin de leur offrir une seconde vie. Les équipes de la griffe sélectionnent les pièces aptes à être remises en état pour être proposées de nouveau à la vente. En...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles