Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 004,58
    +169,72 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    17 757,12
    -105,11 (-0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0710
    -0,0038 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 597,98
    -17,86 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 351,09
    -31,57 (-2,28 %)
     
  • S&P 500

    5 475,15
    -11,88 (-0,22 %)
     

Introduction en Bourse : selon Euronext, «la fenêtre est en train de se rouvrir»

Zula Zabikowska/Bloomberg/Getty Images

L'opérateur boursier paneuropéen Euronext a annoncé ce mardi 11 juin que 116 sociétés font désormais partie de son segment de marché dédié au secteur technologique «Tech Leaders», et voit des signaux encourageants pour de nouvelles arrivées en Bourse. Lancé en 2022, Tech Leaders a pour objectif d'augmenter la visibilité des sociétés technologiques européennes en forte croissance auprès des investisseurs internationaux et d'assurer un meilleur accès à ces actifs pour les investisseurs particuliers.

À l'issue de la revue annuelle de l'indice, parfois comparé au Nasdaq américain, onze nouvelles sociétés vont être intégrées à Tech Leaders le 24 juin, dont la biotech française Medincell, pour une capitalisation boursière totale de plus de 900 milliards d'euros. Un poids bien faible comparé aux plus de 3 000 milliards de dollars que pèsent séparément Microsoft ou Nvidia. Arrivé à la Bourse de Paris vendredi, le spécialiste des technologies d'intensification de lumière Exosens a été aussitôt intégré à l'indice.

Tout comme l'éditeur français de logiciels Planisware, coté depuis avril, et Pluxee, la branche avantages aux salariés du groupe Sodexo, coté depuis février. L'indice Tech Leaders, composé des «sociétés les mieux établies dans les secteurs technologique et de croissance» selon le responsable des cotations des actions d'Euronext Aurélien Narminio, compte aussi des poids lourds comme l'équipementier européen pour l'industrie des semi-conducteurs ASML, deuxième plus grosse capitalisation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

C&A : l’enseigne de mode familiale, aux prix entre Kiabi et Zara, fait son come-back en France
Note de la France : après la dissolution de l'Assemblée nationale, Moody’s lance une alerte
Bourse : que faire après la dissolution de l’Assemblée nationale et les élections européennes ?
Bourse : BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale… la chute jusqu’où ?
CAC 40, croissance… «gare à l’onde de choc de la dissolution et de la crise politique en France»