La bourse ferme dans 6 h 59 min
  • CAC 40

    6 248,16
    +14,02 (+0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 004,38
    +10,95 (+0,27 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1986
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 767,20
    +0,40 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    51 512,66
    -1 577,24 (-2,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 375,51
    -5,44 (-0,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,36
    -0,10 (-0,16 %)
     
  • DAX

    15 346,08
    +90,75 (+0,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 010,21
    +26,71 (+0,38 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    -0,0033 (-0,24 %)
     

Interview de Jean-Jacques Bourdin au JDD : Apolline de Malherbe réagit vivement via un mail interne

·1 min de lecture

Une phrase qui ne passe pas. Selon les informations du Parisien, Apolline de Malherbe aurait très mal pris certaines réponses de l'interview de son prédécesseur Jean-Jacques Bourdin, publiée ce dimanche dans le JDD. Ce dernier, interrogé sur la baisse d'audience de la tranche 6 heures-8h30 sur RMC, confiée depuis la rentrée à la journaliste, a noté "l'éloignement" de la station de ses fondamentaux : "une radio populaire, proche de l'auditeur, loin de l'entre-soi parisien". Dans un e-mail interne, Apolline de Malherbe a qualifié ces déclarations de "misérables" et "pleines de ressentiments".

Lire aussi - Podcasts, boules Quies et ratatouille : Apolline de Malherbe raconte sa nouvelle vie le dimanche

L'ancien présentateur, toujours pilote de l'interview politique de la matinale de BFM, est revenu dans nos colonnes sur son éviction de sa tranche sur RMC Un moment qu'il a trouvé "particulièrement injuste". Interrogé sur les audiences de son ancienne tranche, Jean-Jacques Bourdin commence d'abord par nuancer ses ses propos. "Loin de moi l'idée d'accabler celle qui m'a succédé. Ce qui ne serait pas très sportif et ce n'est pas mon genre de dire publiquement ce que je ressens". Et d'ajouter : "Je remarque simplement que RMC a toujours été une radio populaire, proche de l'auditeur, loin de l'entre-soi parisien. Et je ne souhaite pas qu'elle s'égare. Cet éloignement explique sans doute les chiffres actuels."

"Le respect du maillot RMC"

"Je ne pensais simplement pas que l'ancien buteur ...


Lire la suite sur LeJDD