Publicité
Marchés français ouverture 3 h 35 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 783,27
    -116,75 (-0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0879
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 894,50
    +67,15 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 923,10
    -561,99 (-0,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 485,13
    +0,93 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Internet : les Français protègent mal leurs données personnelles et le savent

Le 28 janvier aura lieu la Journée européenne de la protection des données personnelles.  - Credit:SAMUEL CORUM / AFP
Le 28 janvier aura lieu la Journée européenne de la protection des données personnelles. - Credit:SAMUEL CORUM / AFP

À quelques jours de la Journée européenne de la protection des données personnelles, prévue le 28 janvier, Kantar dévoile son baromètre intitulé « Les Français et leur vie privée ». Réalisé pour les entreprises Qwant, Proton, Olvid et Murena auprès de 1 000 internautes, cette étude, reprise par Le Parisien, mardi 24 janvier, révèle la mauvaise hygiène informatique des Français. Ainsi, 91 % des sondés se sentent « concernés » par le sujet de la protection des données en ligne, mais seulement 48 % affirment connaître et utiliser des moyens pour protéger leurs données personnelles lorsqu'ils vont sur Internet.

72 % des personnes interrogées disent avoir conscience de divulguer des informations personnelles lors de leur navigation personnelle. Pourtant, 65 % admettent qu'ils ne renonceraient pas à un service informatique pour des raisons de protection de leurs données. En revanche, selon l'étude, 86 % des Français souhaiteraient « mieux comprendre et être accompagnés pour mettre en place des solutions pour protéger leurs données personnelles numériques ».

À LIRE AUSSITrois mesures d'urgence à prendre pour garantir notre souveraineté numérique

Supprimer son historique, utiliser un VPN...

Cet écart entre la conscience des Français du danger et l'absence de mesures prises pour se protéger, c'est ce qu'on appelle le « privacy paradox ». « Dans la vie réelle, personne n'aimerait être suivi toute une journée par une même publicité. En acceptant les cookies ou en laissa [...] Lire la suite