La bourse ferme dans 6 h 22 min

Inondation, grêle, sécheresse... : comment faire marcher l'assurance ?

Roxane DELAMARE
1 / 1

Inondation, grêle, sécheresse... : comment faire marcher l'assurance ?

Les garanties « dommages » pour les orages et pluies violentes

Les contrats multirisques habitations prévoient tous des garanties « tempête » ou « événements climatiques » qui couvrent les situations de grêle, de vent violent, d’orage, de pluies fortes ou de tempête de neige. Parfois, la garantie « dégât des eaux », incluse également de manière obligatoire dans tous les contrats, contient aussi des protections en cas de pluies violentes. Ce sont ces garanties que vous activerez en cas de chute d’arbre, de tuiles envolées, de mobilier endommagé par la pluie etc.

Les assurances auto prévoient également des garanties pour ces situations, soit au titre de la garantie « dommages tous accidents », soit au titre de la garantie « incendie ». Ce sont elles qui prendront en charge un véhicule qui a subi la foudre ou la grêle. Contrairement à l’assurance habitation, ces garanties ne figurent pas dans tous les contrats. Vous n’en disposez que si vous possédez une assurance dite « tous risques », voire une formule intermédiaire contenant une garantie « incendie ».

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret A vs assurance vie : le match de l'épargne préférée des Français
- Prélèvement à la source : comment vérifier que votre taux a bien changé
- Lydia : attention aux frais d'inactivité !