Marchés français ouverture 1 h 29 min
  • Dow Jones

    27 685,38
    -650,19 (-2,29 %)
     
  • Nasdaq

    11 358,94
    -189,34 (-1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1836
    +0,0022 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    24 797,93
    -120,85 (-0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    11 062,10
    -32,98 (-0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,90
    -2,52 (-0,96 %)
     
  • S&P 500

    3 400,97
    -64,42 (-1,86 %)
     

Lagardère gagne son procès contre Vivendi et le fonds Amber

Par Olivier Ubertalli
·1 min de lecture
Le tribunal de commerce de Paris a rejeté ce mercredi dans un jugement la demande de tenue d'assemblée générale faite par Vivendi et Amber Capital.
Le tribunal de commerce de Paris a rejeté ce mercredi dans un jugement la demande de tenue d'assemblée générale faite par Vivendi et Amber Capital.

Il n'y aura pas de nouvelle assemblée générale du groupe Lagardère, propriétaire notamment de Hachette Livre, de boutiques de duty et de médias tels que la radio Europe 1 et le magazine Paris Match. C'est un statu quo, mais le quiproquo demeure. Selon une source proche du dossier, le groupe Lagardère a gagné son procès contre ses deux premiers actionnaires, la société Vivendi, contrôlée par Vincent Bolloré, et le fonds d'investissement Amber Capital. Le tribunal de commerce de Paris a rejeté ce mercredi dans un jugement la demande de tenue d'une assemblée générale. Vivendi a annoncé son intention de faire appel.

Vivendi et Amber Capital, qui détiennent respectivement environ 27 % et 20 % du capital de Lagardère, avaient bataillé contre la société lors d'une audience, le 24 septembre dernier. Dans son ordonnance de référé d'une douzaine de pages, le président du tribunal, Paul-Louis Netter, estime que les deux actionnaires, qui souhaitent être représentés au conseil de surveillance de Lagardère, ne démontrent pas poursuivre « un autre but que celui de leurs intérêts propres et que les nominations qu'ils sollicitent auraient pour effet d'aboutir à un meilleur fonctionnement du conseil de surveillance et, plus généralement, de la société ». Il déboute donc les deux actionnaires de l'intégralité de leurs demandes et les condamne à payer 20 000 euros à Lagardère.

Une OPA de Vivendi sur Lagardère ?

Reste à savoir si Vivendi, présidé par Arnaud de Puyfontaine, peut [...] Lire la suite