La bourse ferme dans 6 h 5 min
  • CAC 40

    5 797,57
    +14,16 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 361,35
    +12,75 (+0,38 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9691
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 653,00
    -2,60 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    19 846,48
    +14,28 (+0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,27
    -4,27 (-0,96 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,45
    -0,29 (-0,37 %)
     
  • DAX

    12 313,13
    +28,94 (+0,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,28
    +0,68 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0768
    -0,0088 (-0,81 %)
     

Inflation, facture énergétique, remboursement des PGE... Les défaillances d'entreprises montent en flèche dans certains secteurs

Gare à une envolée des faillites en France, nous prévenait-on déjà l'année dernière. Cette fois, la sombre prédiction semble bien se réaliser. Depuis trois mois, le mur de la dette des entreprises remonte, note Le Journal du dimanche ce dimanche 28 août. En avril, le cabinet spécialisé Altares avertissait déjà qu'au premier trimestre 2022, les "défaillances d'entreprises", répertoriées à chaque procédure de sauvegarde, de défaut de paiement ou de liquidation en France, avaient augmenté de 34,6% sur un an. Avec près de 10.000 entreprises en défaut, le niveau des défaillances se rapprochait de celui du premier trimestre 2020, tout en restant en deçà des niveaux des années avant crise sanitaire. Les mesures de soutien aux entreprises pendant les premières vagues du Covid avaient fait sensiblement reculer leur nombre en 2020 et 2021.

Mais depuis la fin de l'année 2021, le mouvement inverse s'opère, et la tendance s'accélérerait depuis le mois de mai. Les raisons : au remboursement des PGE et à la fin des moratoires du trésor public et de l'Urssaf, se sont ajoutées d'autres difficultés pour les entreprises : l'inflation qui a grignoté le pouvoir d'achat des Français, entraînant une baisse des dépenses dans certains secteurs, des factures énergétiques qui explosent, des difficultés dans la chaîne d'approvisionnement, la hausse des taux d'intérêts, ainsi que des pénuries de produits... Résultat : le nombre de défaillances a augmenté de 69% pendant le mois de juillet (par rapport à juillet (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Air France : les deux pilotes se battent en plein vol, ils sont suspendus
Les groupes pétroliers chinois engrangent des bénéfices record
Novartis obtient l'homologation d'un médicament dans l'UE pour une forme de leucémie
CAC 40 : la Bourse de Paris en net repli après le discours offensif de la Fed
Inflation : pourquoi le prix des cantines d’entreprise pourrait également augmenter