La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 064,25
    +271,58 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 895,12
    +114,58 (+0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1839
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    34 428,55
    +496,75 (+1,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 005,54
    +29,64 (+3,04 %)
     
  • S&P 500

    4 429,10
    +26,44 (+0,60 %)
     

Un individu suspect interpellé à bord d'un train en gare de Marseille Saint-Charles

·3 min de lecture
Un policier devant la gare Saint-Charles, à Marseille, le 1er octobre 2017. (Photo d'illustration) - BERTRAND LANGLOIS / AFP
Un policier devant la gare Saint-Charles, à Marseille, le 1er octobre 2017. (Photo d'illustration) - BERTRAND LANGLOIS / AFP

La gare Saint-Charles à Marseille a été bloquée plus d'une heure mardi soir après "une grosse intervention de la police" dans un TGV provenant de Nancy, a appris l'AFP de source policière et auprès de la SNCF. Un peu plus tôt, la préfecture des Bouches-du-Rhône avait fait savoir qu'un individu jugé suspect avait été interpellé "à bord d'un train en gare Saint-Charles", après un appel passé aux forces de l'ordre.

"Un individu suspect a été interpellé à bord d'un train en gare Saint-Charles. La zone est figée et des vérifications sont en cours", a écrit la préfecture dans son tweet.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'homme placé en garde à vue

"Nous avons été alertés qu'un individu potentiellement menaçant serait à bord" du TGV reliant Nancy à Nice "et qu'il pourrait avoir des intentions malveillantes", a détaillé la Préfète de police des Bouches-du-Rhône Frédérique Camilleri lors d'un point presse improvisé à la gare Saint-Charles, vers 22h30, après la réouverture du site aux passagers et au public.

Des passagers d'un autre train bloqué sur les voies avant son arrivée à Marseille en raison de cette intervention ont eux expliqué avoir été informés d'"une alerte attentat", voire d'"une tentative d'attentat".

L'homme en question a finalement été arrêté par des policiers de la brigade anticriminalité de Marseille après leur intervention à bord du train. Il "a été placé en garde à vue pour détention d'arme de catégorie D, une matraque artisanale, et pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime", a précisé de son côté le procureur de la République adjoint de Marseille André Ribes: "Il n'avait pas d'arme de poing sur lui, ni d'arme à feu".

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Marseille et à la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône. Le parquet national antiterroriste a été informé mais n'a pas été saisi. Toujours selon André Ribes, l'homme interpellé est connu de la justice et a été condamné en 2020 pour "dénonciations de faits imaginaires à l'autorité judiciaire".

Le trafic interrompu plusieurs heures

"Nous avons été informés d'une grosse intervention de la police dans un train venant de Nancy, ils cherchaient quelqu'un", avait témoigné auprès de l'AFP le contrôleur d'un TGV reliant Paris à Marseille, alors que la gare Saint-Charles venait d'être rouverte aux voyageurs et au public peu avant 22 heures.

Leur train avait lui aussi été longuement bloqué avant son arrivée dans la cité phocéenne, a précisé cet employé SNCF.

Avant le point presse des autorités, Malo, étudiant de 22 ans, passager d'un autre train en provenance de Montpellier, avait expliqué à l'AFP avoir été informé "qu'il y avait deux énergumènes qui ont tenté une tentative d'attentat". André Ribes n'a pas fait de commentaire sur la présence d'une deuxième personne, précisant qu'"on est au début de l'enquête".

La gare Saint-Charles a été finalement bloquée plus d'une heure, entre 20 heures et 22 heures et un "dispositif policier conséquent" déployé selon la préfète de police avec notamment deux compagnies de CRS en renfort.Au total, entre 400 et 500 passagers à bord de différents trains ont été impactés par cet incident, selon Cyrille Durand, porte-parole de SNCF Voyageurs.

Le trafic a été interrompu "pendant plusieurs heures", selon Frédérique Camilleri qui a précisé que 250 passagers se trouvaient à bord de ce TGV en provenance de Nancy. A Marseille, les passagers à destination de Nice ont été transférés dans des autocars.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles