Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 971,32
    +1 222,07 (+2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 248,98
    +50,41 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,58 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,08 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

Immobilier : les villes où les prix des biens de luxe chutent le plus vite

Photo Barnes

Même les ménages les plus aisés sont impactés par la crise immobilière. Par endroits, les prix de leurs logements subissent même des décotes plus rapides que les biens immobiliers standards ! C’est ce que relève le dernier baromètre du réseau d’agences immobilières de prestige Barnes, publié jeudi 27 juin. Quand il parle «d’immobilier de luxe», Barnes évoque ici des logements dont les prix atteignent - le plus souvent - le million d’euros.

«Après une période d’euphorie post-Covid, l’heure est désormais à un rééquilibrage du marché côté prix», décrypte ainsi le réseau d’agences de luxe. Et cela, même si bien évidemment, toutes les destinations les plus prisées des grandes fortunes - Côte d’Azur, Alpes, façade Atlantique, Paris, Lyon, etc. - ne connaissent pas le même sort depuis janvier 2024.

«Des destinations comme Deauville, la Bassin d’Arcachon, la Côte basque, l’Ile de Ré, la Côte d’Azur et le littoral varois affichent des prix stables par rapport à 2023», décrit ainsi le réseau. À l’opposé, les prix ont tendance à baisser pour les appartements dans les grandes villes. En fonction des quartiers, les prix moyens ont ainsi chuté jusqu’à 6% à Aix-en-Provence, 5% à Lille, 7% à Toulouse, voire jusqu’à 10% à Nantes.

Par ailleurs, le réseau Barnes observe un nouveau comportement récurrent chez les acquéreurs : l’attention portée aux finitions du logement. En clair, les biens avec énormément de cachet, mais dont l’aménagement nécessiterait des travaux, ne suscitent plus autant l’enthousiasme. (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : les départements où les prix s'effondrent le plus vite en Ile-de-France
MaPrimeRénov’ : le Crédit mutuel avance le montant de vos aides avec un prêt sans intérêts
Airbnb : à quel prix louer votre logement pendant les JO, face à la baisse de la demande ?
Passoires thermiques : la mauvaise idée du RN pour les locataires
Le milliardaire Daniel Kretinsky s'empare du «Versailles de l’Essonne» pour un projet spectaculaire