Publicité
La bourse ferme dans 3 h 13 min
  • CAC 40

    7 612,50
    +41,69 (+0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,35
    +15,89 (+0,32 %)
     
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0936
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 469,40
    +9,50 (+0,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 366,73
    -3,62 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 344,75
    +15,25 (+1,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,73
    -0,12 (-0,14 %)
     
  • DAX

    18 494,26
    +56,96 (+0,31 %)
     
  • FTSE 100

    8 241,62
    +54,16 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2984
    -0,0026 (-0,20 %)
     

Immobilier : dans cette ville, les habitants sont contraints de vivre sur des bateaux à cause de la flambée des prix

CaptainHaddock / wikimedia commons

Vivre sur l’eau plutôt que sur la terre ferme, où le prix des logements explose. C’est l’option que choisissent de plus en plus de Français au cours de ces dernières années. À Rochefort, en Charente-Maritime, le port de plaisance compte 300 bateaux amarrés, dont une quarantaine est habitée à l’année. “On a presque deux fois plus de résidents qu’il y a cinq ans”, calculait Ivan Poinot, le responsable du site, auprès de Sud Ouest le 11 août dernier. D’après lui, la responsable est toute trouvée : la flambée des coûts de l’immobilier, notamment en bord de mer.

Une hausse de 8 % en un an, pointe Le Figaro ce mardi 22 août, et même de 51 % en 5 ans. Résultat, les Rochefortais se tournent de plus en plus vers le port. “Les loyers ont augmenté, les plus fragiles ne parviennent plus à se loger dans le centre, c’est trop cher", assure auprès de nos confrères Jean-Michel Gatineau, lui-même résidant du port depuis 2005. "Alors que vous pouvez trouver un vieux rafiot pour 5 000 euros”, résume-t-il. À titre de comparaison, il faut compter 2 700 euros le mètre carré pour un bien immobilier situé dans la ville.

Pour Jean-Michel Gatineau, qui s’était installé sur l’eau “le temps de trouver une maison”, impossible de quitter son navire. “Le moindre studio en centre-ville se loue 600 euros par mois avec les charges", renchérit de son côté Claude Hardy, lui-même propriétaire d’un bateau dans le port depuis une dizaine d’années. "Au port, je paie mon emplacement 250 euros, plus 30 euros d’électricité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite