Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 153,07
    +42,19 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Immobilier : comment puis-je devenir propriétaire d'un logement social ?

Quentin Ecrepont/Pexels

Ces temps-ci, il est loin d’être simple de devenir propriétaire. Le marché de l’immobilier est en forte tension, et les biens en vente dans votre budget peuvent se faire rares. De fait, se tourner vers l’achat d’un logement social peut être une occasion d'investir dans la pierre à moindre coût. Et ce, même si vous vivez actuellement dedans en tant que locataire !

En effet, comme l’explique l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil), le bien doit avoir été construit il y a plus de dix ans et doit impérativement respecter des normes minimales d’habitabilité (étanchéité…). Aussi, vous pouvez en devenir l’heureux propriétaire seulement si vous logez dedans depuis au moins deux ans. Et si vous êtes présentement dans le parc privé, vous pouvez acheter un logement social vacant, mais vous ne serez pas prioritaire, car il sera proposé en priorité aux locataires du parc HLM du département, puis aux ménages aux revenus modestes, et enfin à tous.

Avant même de commencer de quelconques démarches, il est primordial de définir votre budget : votre apport personnel, votre capacité d'emprunt, sans oublier les frais annexes comme les frais de notaire. En fonction de votre situation, vous pouvez ensuite bénéficier d'aides. Vous pouvez également vous renseigner sur l'Anil, qui recense l'ensemble des aides locales pour l'accession à la propriété.

Si vous occupez actuellement un logement social, votre bailleur doit évidemment vous informer s'il souhaite le mettre en vente. Bien sûr, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«Dévérouiller» les syndics de copropriété ? Un vrai risque pour les immeubles
À Agen, le marché immobilier ne connaît pas la crise et reste dynamique
Rénovation énergétique : comment repérer une arnaque quand je lance des travaux ?
Pour résorber la crise du logement, un choc de simplification s’impose
Je suis expatrié, comment puis-je investir dans l’immobilier ?