Marchés français ouverture 5 h 14 min
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • Nikkei 225

    27 431,19
    -2,21 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    22 099,09
    +29,36 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    21 109,89
    -817,27 (-3,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,74
    -18,13 (-3,37 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     

Une IA pourrait secrètement jouer les avocates lors d’un véritable procès

Ce doit être l’ultime décollage de la fusée Ariane 5. Et, quel vol ! Le vénérable lanceur, qui doit ensuite céder sa place à Ariane 6, doit donner le top départ à JUICE (JUpiter ICy moons Explorer), une mission spatiale à destination de la plus grosse planète du système solaire : la gazeuse Jupiter. Assurément, le départ de JUICE est l’un des grands évènements dans la conquête spatiale de 2023.

C’est aussi un moment historique pour l’Agence spatiale européenne (ESA), car c’est la toute première fois qu’une sonde européenne va explorer une planète au-delà de Mars, dans la partie extérieure du système solaire. Par le passé, il y a déjà eu la mission Cassini-Huygens, mais c’était une coopération avec la Nasa (le transport jusqu’à Saturne était assuré par les Américains).

Mais, comme son nom l’indique, cette mission ne vise pas directement Jupiter : ce sont ses lunes glacées qui intéressent l’ESA — en l’espèce, Ganymède, Europe et Callisto. Elle a été retenue en 2012 comme grande mission spatiale européenne, devant deux projets rivaux : NGO (un observatoire des ondes gravitationnelles) et ATHENA (un télescope pour l’astrophysique à haute énergie).

C’est un long périple qui attend JUICE : voilà les principales dates à retenir.

Février 2023

Arrivée de la sonde spatiale en Guyane française. C’est depuis le centre spatial guyanais,

[Lire la suite]