La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 638,64
    -271,73 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    12 198,74
    -7,11 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 433,62
    -211,09 (-0,79 %)
     
  • EUR/USD

    1,1933
    -0,0037 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    26 341,49
    -553,19 (-2,06 %)
     
  • BTC-EUR

    16 259,45
    +46,09 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    380,91
    +16,31 (+4,47 %)
     
  • S&P 500

    3 621,67
    -16,68 (-0,46 %)
     

Haut-Karabakh: Les Etats-Unis tentent à leur tour une médiation

·2 min de lecture
HAUT-KARABAKH: LES ETATS-UNIS TENTENT À LEUR TOUR UNE MÉDIATION
HAUT-KARABAKH: LES ETATS-UNIS TENTENT À LEUR TOUR UNE MÉDIATION

BAKOU/EREVAN (Reuters) - Les Etats-Unis tentent vendredi une nouvelle médiation dans le conflit du Haut-Karabakh, où les combats se poursuivent et auraient déjà fait près de 5.000 morts depuis la reprise des affrontements fin septembre, selon Vladimir Poutine.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo doit recevoir séparément à Washington les chefs de la diplomatie arménien Zohrab Mnatsakanian et azerbaïdjanais Jeyhun Bayramov.

Les Etats-Unis, la Russie et la France coprésident le groupe de Minsk, chargé par l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) d'une médiation dans le conflit qui oppose Bakou aux séparatistes arméniens depuis trente ans dans l'enclave azerbaïdjanaise.

Gelé depuis des années, la guerre a repris le 27 septembre et deux cessez-le-feu conclus sous l'égide de Moscou ont été ignorés par les belligérants.

Dans son dernier point en date, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a fait état d'affrontements dans plusieurs secteurs proches de la ligne de front qui sépare les deux camps.

Le ministère arménien de la Défense a déclaré vendredi matin que la ville de Martuni, dans le Haut-Karabakh, avait été bombardée pendant la nuit par les forces de Bakou.

Selon Vladimir Poutine, le conflit a sans doute fait plus de 2.000 morts de chaque côté.

"J'espère très sincèrement que nos partenaires américains agiront à l'unisson avec nous et nous aideront à trouver un règlement", a déclaré jeudi le président russe, ajoutant qu'il s'entretenait plusieurs fois par jour au téléphone avec les dirigeants azerbaïdjanais et arménien.

La tâche s'annonce difficile pour Mike Pompeo.

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a dit mercredi n'entrevoir aucune solution diplomatique à ce stade.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev a quant à lui estimé que les perspectives de paix étaient "très éloignées".

(Nailia Bagirova et Nvard Hovhannisyan; version française Jean-Stéphane Brosse)