La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 664,19
    +731,82 (+2,37 %)
     
  • Nasdaq

    13 590,06
    +397,72 (+3,01 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2053
    -0,0035 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    40 029,71
    +3 541,41 (+9,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    965,39
    +37,16 (+4,00 %)
     
  • S&P 500

    3 913,85
    +102,70 (+2,69 %)
     

Un hacker prend le contrôle de sextoys connectés

·1 min de lecture

En général, ce sont nos ordinateurs ou nos téléphones qui sont piratés, mais ici, les hackers informatiques ont décidé d'innover. En octobre dernier, l'entreprise CellMate a été victime de piratage informatique. Les hackers demandaient une rançon aux détenteurs de ceintures de chasteté en échange du déblocage du sextoy. Le principe de ces jouets sexuels consiste à emprisonner le pénis afin d'empêcher une érection. En piratant tout le système, les malfrats ont pu prendre le contrôle sur l'ouverture et la fermeture de la ceinture de chasteté, a rapporté le site américain Vice.

Quelques mois plus tard, un pirate informatique a profité lui aussi de cette faille afin de faire également chanter ses victimes. À noter, qu'une fois que l'objet est en position "fermée", seule l'application du smartphone permet de le déverrouiller. Le hacker qui semblait se réjouir de cette situation n'a pas manqué d'humour en envoyant à l'une de ses victimes : "ton pénis est à moi". Une autre victime a expliqué au site américain que le hacker lui a demandé une rançon de 0,02 bitcoins (équivalent de 567 euros) pour déverrouiller la ceinture. Heureusement pour lui qu'il ne portait pas l'objet à ce moment-là.

Auncun bouton d'urgence n'a été prévue

Le bémol ? L'entreprise n'avait pas prévu de bouton d'urgence. Et plusieurs témoignages ont expliqué avoir constaté des verrouillages du sextoy sans aucune raison. Les chercheurs qui ont découvert le piratage ont expliqué (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Bretagne : trois patients s'échappent d'un hôpital psychiatrique
TEMOIGNAGE. "Policier, j'ai adopté la fillette victime de maltraitance que j'avais secourue"
TEMOIGNAGE. "Mon chat Narnia est unique au monde"
Canada : une femme récupère son journal intime 37 ans après l'avoir perdu
Londres : à cause d'une erreur sur Google Maps, il est privé de livraisons pendant 3 ans