Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 728,00
    +244,52 (+0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,27
    -19,83 (-1,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Héritage : parents, frères, sœurs... Quand vient leur tour ?

Paul Bradbury/Caia Image/Adobe Stock

Chacun hérite du quart de la succession en présence des frères ou des sœurs du défunt. Les parents hériteront de la totalité du patrimoine de leur enfant décédé si celui-ci n’a ni descendants (enfants, petits-enfants, etc.), ni conjoint survivant, ni collatéraux (frères et sœurs) et, bien entendu, s’il n’a pas disposé de ses biens de son vivant, par donation ou testament, en faveur d’autres personnes. En présence du conjoint survivant, l’héritage revient automatiquement pour moitié à ce dernier, les parents recevant l’autre moitié. Même obligation de partage s’il n’y a pas de conjoint mais qu’il existe des collatéraux : un quart de la succession est attribué à chaque parent, et le reste est réparti à parts égales entre les frères et les sœurs.

Cas particulier : il ne subsiste ni frère ni sœur et un seul des parents est vivant. Celui-ci ne recueille alors que la moitié de la succession, la seconde moitié allant aux grands-parents de l’autre branche familiale (celle de la mère si c’est le père qui est en vie, et réciproquement). C’est le système de la fente, ainsi nommé car il scinde l’héritage en deux parts égales.

A noter : en l’absence de ces grands-parents, le parent restant hérite de tout.

>> Notre service - Testez notre comparateur d’assurances vie

PUBLICITÉ

L'héritage leur revient en totalité si aucun des parents n'est encore en vie. En tant qu’héritiers privilégiés, les frères et sœurs, à l’image de leurs parents, ont droit à une part d’héritage, mais seulement si le défunt n’a pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

AAH : la galère de ces allocataires qui ont toutes les peines du monde à percevoir leur aide
Le Louvre, la tour Eiffel : visiter ces monuments vous coûte beaucoup plus cher
Héritage : assurance vie, donation... toutes les exonérations d'impôts prévues pour vos enfants
Trois enfants lésés par leur père, la banque condamnée à les rembourser
Prix du gaz : douches, sèche-cheveux... les techniques des Français pour réduire leur facture