Publicité
La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    7 539,03
    +35,76 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 862,89
    +23,75 (+0,49 %)
     
  • Dow Jones

    38 521,13
    -68,03 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0718
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 339,90
    -9,20 (-0,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 265,15
    -824,43 (-1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,10
    -19,06 (-1,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,37
    +0,92 (+1,17 %)
     
  • DAX

    18 034,62
    +32,60 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 128,47
    -18,39 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    17 698,07
    +9,19 (+0,05 %)
     
  • S&P 500

    5 431,94
    +0,34 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2677
    -0,0009 (-0,07 %)
     

Guerre en Ukraine : Zelensky visé par une tentative d’attaque, une femme accusée d’aider la Russie arrêtée

Volodymyr Zelensky, ici le 8 juillet 2023, aurait été la cible d’une attaque russe en juin.
Volodymyr Zelensky, ici le 8 juillet 2023, aurait été la cible d’une attaque russe en juin.

GUERRE EN UKRAINE - Les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont dit ce lundi 7 août avoir arrêté une femme accusée d’avoir aidé la Russie à préparer une attaque contre le président Volodymyr Zelensky pendant une visite à Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine.

Dans un communiqué, le SBU a déclaré avoir interpellé une « informatrice des services secrets russes qui recueillait des renseignements sur la visite prévue du président dans la région de Mykolaïv », proche de la ligne de front, en vue d’une « attaque aérienne massive ».

Selon la même source, cette femme qui travaillait dans un magasin sur une base militaire « a tenté d’établir l’heure et la liste des lieux de l’itinéraire provisoire du chef de l’État dans la région ».

PUBLICITÉ

Le SBU a diffusé une photo floutée de cette femme, détenue par des agents, ainsi que des messages téléphoniques et des notes manuscrites concernant des activités militaires. Volodymyr Zelensky a souligné lundi sur la messagerie Telegram que le SBU l’avait informé de cette tentative d’attaque et tenu au courant de la « lutte contre les traîtres » en Ukraine.

Arrêtée en « flagrant délit »

Le président ukrainien a visité la région de Mykolaïv en juin après la rupture du barrage de Kakhovka, qui a provoqué l’inondation de larges parties du sud de l’Ukraine, et fin juillet après des bombardements meurtriers.

Capture écran du SBU, avec la femme soupçonnée d’avoir aidé la Russie à mener une attaque contre Zelensky.
Capture écran du SBU, avec la femme soupçonnée d’avoir aidé la Russie à mener une attaque contre Zelensky.

Dans son communiqué, le SBU précise avoir pris « des mesures de sécurité supplémentaires » pour la visite de Volodymyr Zelensky mais n’avoir pas immédiatement arrêté la femme, « afin d’obtenir de nouvelles informations sur ses “parrains” russes et les tâches qui lui étaient assignées ».

Selon le SBU, elle a notamment cherché à obtenir des renseignements sur l’emplacement des systèmes de guerre électronique et des entrepôts de munitions ukrainiens, puis a été arrêtée « en flagrant délit » pendant qu’elle tentait de transmettre ses informations aux services secrets russes.

Elle est accusée de diffusion non autorisée d’informations sur les mouvements d’armes et de troupes et risque jusqu’à 12 ans de prison, ont précisé les services de sécurité.

La justice ukrainienne annonce régulièrement l’arrestation de personnes habitant en Ukraine accusées de transmettre des informations pour aider l’armée russe.

À voir également sur Le HuffPost :

Guerre en Ukraine : en mer Noire, près de la Crimée, un navire-citerne russe attaqué par un drone ukrainien

L’avocat Juan Branco inculpé au Sénégal pour « attentat » et « complot » et emprisonné