La bourse ferme dans 2 h 59 min
  • CAC 40

    7 156,61
    -16,37 (-0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 275,62
    +7,34 (+0,17 %)
     
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1349
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 841,30
    -1,90 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    37 046,80
    -439,87 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    997,88
    +3,13 (+0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,17
    -0,79 (-0,91 %)
     
  • DAX

    15 838,38
    +28,66 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    7 576,70
    -12,96 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3619
    +0,0007 (+0,05 %)
     

"Guantanamo à la française": Pécresse annonce qu'elle ne reprendra pas cette proposition de Ciotti

·2 min de lecture
Valérie Pécresse au 20H de TF1 - TF1
Valérie Pécresse au 20H de TF1 - TF1

Valérie Pécresse, investie candidate Les Républicains après sa victoire au congrès, va-t-elle garder certaines des propositions phares de son concurrent Éric Ciotti?

Interrogée à ce sujet, ce samedi soir, au 20H de TF1, la présidente de la région Île-de-France a répondu par la négative, concernant la création d'un "Guantanamo à la française" ou la priorité nationale pour les emplois.

"Non, je ne garderai pas ces propositions-là. C'est mon projet qui a été choisi par les militants, c'est ma ligne qui peut permettre de rassembler. Vous savez Éric Ciotti a dit qu'il avait un programme de rupture et de droite assumée. J'ai un programme de droite assumée", a-t-elle expliqué.

Dans une interview au Point, datant du 10 novembre dernier, le député LR des Alpes-Maritimes prônait l’idée d’un "Guantanamo à la française", afin d’enfermer "les cas extrêmement graves" de terroristes qui nécessitent, selon lui, "des mesures d’exception avec un centre de rétention dédié".

876450610001_6281519048001

"Des mesures d'ordre très fermes"

La femme politique de 54 ans a affirmé qu'elle avait déjà des propositions sur certains de ces points, comme "sur la question de l'islamisme" ou des "jihadistes sortant de prison", qui ont été soulevés par son concurrent:

"Je propose l'extension du crime d'intelligence avec l'ennemi, pour pouvoir armer la France contre la radicalisation et mettre les personnes radicalisées hors d'état de nuire avant qu'elles commettent un attentat. Dans mon système on passe par le juge. (...) Sur les jihadistes qui sortent de prison, on fera voter une mesure de rétention de sûreté pour qu'après leur sortie de prison ils ne soient pas lâchés dans la nature."

Valérie Pécresse a indiqué qu'elle ne "repren[d] pas les propositions d'Éric Ciotti" mais que dans son programme "il y a une prise de position très ferme et des mesures d'ordre très fermes".

876450610001_6285206982001

"La droite est de retour"

"La droite est de retour et c'est une droite de conviction, donc ferme sur ses principes, et de solution. Ce dont les Français ont besoin c'est d'un programme alternatif à celui d'Emmanuel Macron", a assuré la présidente du parti Libres.

Cette dernière a expliqué qu'elle allait rassembler ses "amis de droite" mais également tous les participants du congrès LR car "ils représentent des sensibilités très complémentaires" et qu'ils forment "une formidable équipe de France".

Elle souhaite, enfin, "parler aux Français qui s'abstiennent", car la droite a "des solutions". "Les diviseurs n'ont jamais été les sauveurs de la France dans l'histoire donc je ne crois pas que les extrémistes aient la solution", a-t-elle conclu.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles