Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 614,29
    +1 639,21 (+3,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 232,26
    +33,69 (+2,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Grâce à Lionel Messi, le football américain touche le jackpot

John Wilkinson/ISI Photos/Getty Images

L'arrivée de Lionel Messi n'est pas seulement un succès sportif pour l'Inter Miami. C'est toute la Major League Soccer (MLS), le championnat américain, qui en profite. Début juillet, le champion du monde argentin a quitté le PSG pour rejoindre les États-Unis et plus précisément l'Inter Miami, présidé par David Beckham. Pour rejoindre la MLS, la Pulga a décliné une offre mirobolante venue d'Arabie saoudite, mais touche tout de même un petit pactole : un salaire compris entre 45 et 55 millions d'euros par an. En plus de cela, il touche des revenus générés par la vente des maillots du club et par les droits de diffusion télévisée du championnat, détenus par Apple.

Mais depuis qu'il a intégré l'équipe mi-juillet, Lionel Messi a transformé le visage de son équipe : buteur à dix reprises lors des sept matchs d'affilée auquel il a participé, l'Argentin a permis à l'Inter Miami de décrocher le premier titre de son histoire avec la League Cup en dominant Nashville aux tirs au but. Mais ce n'est pas tout, car ce succès sportif est accompagné d'un succès financier pour le club, ainsi que pour la ligue de football américaine, explique Boursier.com. En un an, le prix des billets pour voir les matchs aux États-Unis a bondi jusqu'à 1.709 % sur les sites de revente.

Comme l'a aussi révélé CNBC, les ventes de "MLS Pass Season", ces pass disponibles sur Apple TV pour suivre le championnat, ont aussi été multipliées par deux. Et preuve que le joueur attire les foules : le nombre de followers du club (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite