Publicité
La bourse ferme dans 1 h 55 min
  • CAC 40

    7 941,15
    -15,26 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 902,35
    -10,57 (-0,22 %)
     
  • Dow Jones

    38 813,72
    -176,11 (-0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 139,30
    +13,00 (+0,61 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 335,91
    +1 970,16 (+3,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,35
    -0,39 (-0,50 %)
     
  • DAX

    17 702,94
    -13,23 (-0,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 632,42
    -7,91 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    16 039,69
    -167,82 (-1,04 %)
     
  • S&P 500

    5 102,89
    -28,06 (-0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    +186,83 (+0,47 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2697
    +0,0004 (+0,03 %)
     

Google : le concurrent de ChatGPT, Bard, désormais accessible à tous

Photo Mix / Pixabay

La course à l'IA s'intensifie. Google a lancé mardi 22 mars en accès public son robot conversationnel Bard, concurrent de ChatGPT, dans l'objectif assumé d'améliorer la qualité de ses réponses grâce à l'augmentation des échanges avec des utilisateurs. La filiale du groupe Alphabet avait annoncé en catastrophe début février la création de Bard, débordée par l'arrivée en novembre de ChatGPT, développé par la start-up OpenAI en collaboration avec Microsoft.

Capable de produire des emails, des dissertations ou des lignes de code sur simple requête, ChatGPT suscite un immense engouement pour l'intelligence artificielle générative. L'utilisation de Bard avait été initialement limitée à des "testeurs de confiance", avant l'ouverture, mardi, au grand public. Le nombre de connexions a cependant été restreint et une liste d'attente établie pour gérer la demande.

L'accès n'est possible, pour l'instant, que depuis les Etats-Unis et le Royaume-Uni. "Au fur et à mesure que les gens commencent à utiliser Bard et à tester ses capacités, ils vont nous surprendre", a déclaré Sundar Pichai, le patron de Google, dans un message envoyé au personnel et consulté par l'AFP. "Des choses vont mal se passer. Mais le retour des utilisateurs est essentiel pour améliorer le produit et la technologie sous-jacente", a-t-il ajouté. Le dirigeant du groupe californien avait été critiqué en interne sur le lancement précipité de Bard pour rattraper le retard avec Microsoft. L'interface consiste un site internet, distincte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le milliardaire Daniel Kretinsky s'impose chez Fnac Darty et monte à 25 % du capital
Facebook et Instagram ont “facilité” le trafic d'êtres humains, Meta “a fermé les yeux”, accusent des fonds de pension
CAC 40 : les conclusions de la Fed attendues de pied ferme
La liste des magasins Bricolex transformés en GiFi... et de ceux qui vont fermer
Le nouvel iPhone pourrait connaître une évolution de taille