Marchés français ouverture 4 h 20 min
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 756,94
    -128,93 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0465
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 394,69
    -46,49 (-0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    16 282,25
    -131,29 (-0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,85
    +0,04 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     

GLOBAL BIOENERGIES PUBLIE SES RESULTATS SEMESTRIELS

GLOBAL BIOENERGIES
GLOBAL BIOENERGIES

GLOBAL BIOENERGIES PUBLIE SES RESULTATS SEMESTRIELS

Paris, le 26 septembre 2022 : Le Conseil d’administration de Global Bioenergies tenu ce jour a arrêté les comptes du premier semestre 2022, lesquels ont été audités par le Commissaire aux comptes et affichent une perte réduite comparativement aux années précédentes.

Le rapport relatif au premier semestre 2022 est disponible sur le site internet de Global Bioenergies, dans la rubrique « Investisseurs / Information réglementée ».

Samuel Dubruque, Directeur Administratif et Financier de Global Bioenergies, commente : « La perte enregistrée est sensiblement réduite comparativement à l’année dernière, du fait de charges inférieures de près de 3 millions d’euros à celles du premier semestre 2021. Le Groupe a connu un semestre de transition entre la fin de la production à Leuna et les travaux de construction de la nouvelle unité de Pomacle. Le chiffre d’affaires issu de ces activités sera comptabilisé à la livraison du premier lot d’Isonaturane® 12, au premier trimestre 2023. La livraison de deux autres lots est déjà anticipée pour 2023 : Global Bioenergies s’engage pleinement dans la voie de l’exploitation commerciale de son procédé. »

Marc Delcourt, co-fondateur et Directeur Général de Global Bioenergies, précise : « Chaque tonne d’Isonaturane® 12 qui sera produite et vendue permettra d’apporter la naturalité à près de 500.000 produits finis de maquillage. Ce marché offre des conditions idéales pour le déploiement de notre technologie : les prix y sont élevés et l’appétence pour la naturalité y est très forte. Nous travaillons d’ores et déjà à l’atteinte de l’horizon suivant pour construire d’ici 2025 l’usine de 2 000 tonnes d’isobutène et dérivés par an, dont les coûts permettront de toucher l’ensemble des marchés de la cosmétique, mais aussi d’explorer, entre autres, les opportunités des marchés des carburants routiers et aériens. »

  • Compte de résultat du Groupe

 

 

 

 

Données en k€

du 01/01/22

du 01/01/21

du 01/01/20

Comptes consolidés

au 30/06/22

au 30/06/21

au 30/06/20

 

 

 

 

 

 

 

 

Produits d’exploitation

1 059

1 903

1 728

Charges d’exploitation

6 632

9 455

8 603

 

 

 

 

Résultat d’exploitation

-5 573

-7 552

-6 875

 

 

 

 

EBITDA

-5 014

-6 515

-5 300

 

 

 

 

Résultat financier

-61

-79

-128

Résultat exceptionnel

-124

10

67

 

 

 

 

Impôts sur les bénéfices (CIR)

NA*

NA*

NA*

 

 

 

 

Résultat net

-5 759

-7 621

-6 936

*Par convention, le Groupe n’enregistre pas de Crédit d’Impôt Recherche lors des situations semestrielles à fin juin

Les produits d’exploitation sont notamment constitués :

  • de 144 k€ de chiffre d’affaires, dont 50 k€ relatifs à la marque LAST®, le reste correspondant principalement à la facturation d’échantillons adressés aux industriels, notamment dans le marché du maquillage ;

  • de 894 k€ de subventions relatives aux différents programmes européens visant à diversifier les substrats employables dans le procédé.

Les plus grandes variations des charges d’exploitation sont visibles sur la ligne « Industrialisation/Commercialisation » dont le détail est donné ci-après :

 

 

 

 

Données en k€ - Groupe

S1 2022

S1 2021

S1 2020

Détail des charges d’exploitation

 

 

 

 

 

 

 

 

Personnel

2 309

2 079

2 223

Industrialisation/Commercialisation

2 597

4 886

2 418

Variation de stocks*

-584

-520

-

Laboratoire

185

322

587

Locations et maintenance

423

413

511

Propriété intellectuelle

137

326

270

Amortissements & dépréciations

559

1 038

1 576

Autres

1 006

911

1 018

 

 

 

 

Total

6 632

9 455

8 603

* le signe « – » indique ici une hausse de la valeur du stock

 

 

 

 

Données en k€ - Groupe

S1 2022

S1 2021

S1 2020

Détail du poste "Industrialisation/Commercialisation"

 

 

 

 

 

 

 

 

PRODUCTION INDUSTRIELLE

 

 

 

 

 

 

 

Mise à l’échelle industrielle

1 301

332

695

Runs de fermentation

753

3 203

3 258

Procédé historique 1 étape

-

2 062

1 607

Nouveau procédé 2 étapes

753

410

-

 

 

 

 

Conversion d’isobutène en Isonaturane® 12

64

747

-

Développement Produits

243

-

-

 

 

 

 

ACTIVITE MARQUE LAST®

 

 

 

 

 

 

 

Tests et production

-

345

116

Développement de la marque

235

990

-

 

 

 

 

Total

2 597

4 886

2 418

Le démonstrateur de Leuna a été démantelé à l’issue du contrat d’exploitation qui s’est achevé en juillet 2021, après un peu plus de 4 années de services. Les principales unités qui le composaient ont été réinstallées en France, sur le site de Pomacle, pour y mener la deuxième étape du nouveau procédé de production, alors que la première étape qui consiste à produire du DMA – le précurseur de l’isobutène – était réalisée chez des sous-traitants, concourant à une augmentation des stocks pour plus d’un demi-million d’euros.
De moindres quantités d’isobutène ont été converties en Isonaturane® 12, comparativement au premier semestre 2021 au cours duquel le procédé de conversion a été développé.

Les efforts ont également porté sur le développement des produits en vue de leur commercialisation, en ce compris les aspects réglementaires. Les dépenses de la marque LAST® portent uniquement sur l’animation commerciale.

  • Bilan du Groupe

Actif en k€

30/06/22

31/12/21

 

Passif en k

30/06/22

31/12/21

 

 

 

 

 

 

 

Immobilisations incorporelles

658

800

 

Capital

743

743

Immobilisations corporelles

819

637

 

Prime d’émission

29 289

29 289

Immobilisations en cours

2 641

1 897

 

Report à nouveau

-16 321

-4 697

Immobilisations financières

1 547

1 544

 

Résultat

-5 759

-11 773

 

 

 

 

 

 

 

ACTIF IMMOBILISE

5 665

4 879

 

CAPITAUX PROPRES

7 952

13 562

 

 

 

 

 

 

 

Stock industrialisation

2 122

1 793

 

PROVISIONS

71

61

Stock consommables R&D

381

250

 

 

 

 

Créances

3 502

3 524

 

Avances conditionnées et emprunts

11 678

12 454

Disponibilités

11 706

20 931

 

Fournisseurs

2 962

3 520

VMP

156

147

 

Dettes fiscales et sociales

561

1 185

Charges constatées d’avance

376

261

 

Autres dettes et PCA

683

1 003

 

 

 

 

 

 

 

ACTIF CIRCULANT

18 242

26 907

 

DETTES & PCA

15 884

18 163

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL ACTIF

23 907

31 785

 

TOTAL PASSIF

23 907

31 785

A l’actif : les immobilisations augmentent du fait des travaux menés sur le site de Pomacle. Les stocks augmentent principalement du fait des opérations de production de DMA.

La trésorerie diminue de 9,3 millions d’euros au cours du semestre. Les flux générés par l’exploitation représentent une variation de 7,3 millions d’euros, dont près de 2 millions d’euros d’augmentation de besoin en fonds de roulement (hausse du stock, créances stables, moindres dettes). Les 2 millions d’euros de décaissements supplémentaires sont partagés entre les travaux de Pomacle et le remboursement des dettes.

Au passif : l’ensemble des postes de dettes diminue. Le Groupe ne compte plus aucun produit constaté d’avance issu des projets bénéficiant de financements publics.

  • Faits marquants du premier semestre 2022, évènements récents et perspectives

Les toutes premières commandes d’Isonaturane® 12 passées en juin par plusieurs grands noms de la cosmétique dont L’Oréal correspondent incontestablement au fait le plus marquant du semestre.

Pour la première fois depuis la création de la Société, un procédé a été mis en œuvre à des fins commerciales : c’est une étape fondamentale de franchie pour Global Bioenergies, la matérialisation de l’intérêt des acteurs du domaine en quête de solutions toujours plus respectueuses de l’environnement. Ces commandes interviennent à la suite d’un processus de référencement client mené sur plusieurs mois qui inclut l’envoi d’échantillons pour tests. La livraison de ces premières commandes est prévue pour le début d’année prochaine.

L’Isonaturane® 12 produit par Global Bioenergies se distingue dans l’univers des ingrédients cosmétiques par son prix de vente particulièrement élevé. Le fait qu’il s’agisse du premier isododécane d’origine naturelle et de qualité cosmétique lui confère une très forte valeur ajoutée. Cette molécule, d’ordinaire issue du pétrole, est indispensable pour donner longue tenue, résistance à l’eau et absence de transfert au maquillage. Lorsqu’elle est incorporée pour assurer ces fonctions, elle représente le premier ingrédient en proportion : de 25% à 50% de la formulation.

L’Isonaturane® 12 ouvre donc la voie de la naturalité au segment dit « longue tenue » du maquillage, segment qui représente un quart du marché mondial du maquillage. Le prix de vente de l’Isonaturane® 12 bénéficie des caractéristiques propres au maquillage :

  • Volumes restreints comparativement aux autres applications cosmétiques – un produit de maquillage ne représente que quelques grammes d’ingrédients formulés. Une seule tonne d’Isonaturane® 12 permet donc de faire basculer dans la naturalité l’équivalent de 500.000 unités de rouges à lèvres ou mascaras. Cette particularité limite l’exposition de la Société aux variations de prix des matières premières et de l’énergie.

  • Très faible quote-part (moins de 1%) du coût des ingrédients dans le prix de vente d’un produit fini de maquillage.

Le modèle d’affaires des prochains semestres va donc reposer sur une chaîne d’exploitation capable de produire, à partir de ressources végétales et renouvelables, plusieurs dizaines de tonnes d’Isonaturane® 12 par an, correspondant à un chiffre d’affaires annuel de plusieurs millions d’euros.

Horizon 1 : Structuration des activités de LAST®

Le développement et le lancement en juin 2021 de la marque LAST® – première marque de maquillage au monde à incorporer l’Isonaturane® 12 et donc à permettre la combinaison entre naturalité et performance longue tenue – ont nécessité un recours à des compétences externes.

Une fois le succès du lancement observé, le choix s’est porté sur l’internalisation des fonctions nécessaires au déploiement de la marque : commercial, communication, marketing digital… Une directrice a été recrutée pour animer cette équipe de cinq personnes, accroître la notoriété de LAST®, augmenter les ventes et amener à l’équilibre le rapport entre les dépenses et les recettes. Il résulte de cette organisation des coûts sensiblement réduits comparativement à 2021.

En février, l’équipe s’est vu remettre le prestigieux Prix d’Excellence France « Recherche et Innovation » du jury du magazine Marie-Claire, un jury qui a souhaité récompenser LAST® pour son maquillage alliant performance et naturalité.

Horizon 2 : Travaux de construction de la nouvelle unité de production d’isobutène de Pomacle

Global Bioenergies a conduit un changement en 2021 pour recourir, pour la majeure partie de son procédé, à des fermenteurs non spécifiques de taille bien plus grande que les deux fermenteurs dont elle disposait jusqu’alors. Seule l’étape finale correspondant à la conversion du précurseur de l’isobutène – le DMA – en isobutène doit encore être menée dans un fermenteur spécifique.

La décision a donc été prise de développer sur le site de Pomacle une filière de production à vocation commerciale exploitant ce procédé dit « deux-étapes ». Les études d’ingénierie et les travaux préparatoires menés fin 2021 ont cédé la place aux travaux de construction et d’intégration à proprement parler, lesquels se sont déroulés au cours du premier semestre 2022. Les tout premiers lots d’isobutène « deux-étapes » ont ainsi été produits dès le mois de mars en recourant au fermenteur de 0,5 m3 installé sur site depuis 2015, préalablement au raccordement du fermenteur de 5 m3 issu de Leuna qui viendra prochainement décupler les capacités de production de l’ensemble.

Une partie de l’isobutène issu de cette nouvelle filière sera ensuite convertie en Isonaturane® 12 par une chaîne de sous-traitants, le reste sera valorisé dans l’exploration d’autres applications dont les carburants routiers et aériens.

Horizon 3 : Ingénierie du projet d’usine de 2000 tonnes

Durant le premier semestre 2022, plusieurs actions d’ingénierie ont été réalisées en parallèle, pour définir le procédé industriel de l’usine de 2000 tonnes et en assurer la robustesse. Des travaux de validation expérimentale ont été engagés sur les étapes clés. Elles ont été modélisées, pour assurer leur extrapolation à grande échelle.

Les bilans massique et énergétique du procédé ont été mis au point, challengés et optimisés. Cela consiste dans un enchaînement d’opérations unitaires, retenues sur des critères de performances techniques et environnementales. La Société a confié la réalisation de l’Avant Projet Sommaire de cette usine à une ingénierie.

Horizon 4 : L’atteinte des marchés des carburants

Le débouché commercial de l’isobutène et de ses dérivés ne se limite pas à l’Isonaturane® 12. Certes, cette voie commerciale est celle qui présente les perspectives de prix les plus élevées. Pour autant, l’isobutène a notamment été identifié à la création de la Société pour la multiplicité des marchés dans lesquels il pouvait s’inscrire au-delà de la cosmétique : carburants, plastiques, caoutchoucs, chimie fine… Si l’équation économique ne fonctionne aujourd’hui que dans le domaine de la cosmétique, on observe néanmoins une motivation croissante de l’ensemble des domaines industriels à accéder à des matières premières au profil environnemental amélioré.

L’immense marché des carburants – régi par l’équilibre des grands volumes et des faibles prix – manifeste également le besoin de limiter son empreinte carbone, notamment dans le domaine de l’aviation. La Société s’attend à voir son procédé certifié pour le transport aérien dans les six prochains mois. Les solutions dans ce domaine sont rares : seules sept technologies au monde ont, à ce jour, été certifiées. Plusieurs acteurs pétroliers ont contacté Global Bioenergies ces derniers mois, dont les majors Shell et Repsol, traduisant un intérêt renforcé pour les solutions et perspectives offertes par la Société. Des efforts d’amélioration du procédé seront encore nécessaires pour l’amener à un niveau de coût compatible avec l’exploitation dans le domaine des carburants.

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies convertit des ressources végétales en composés utilisés en cosmétique ainsi que dans les domaines de l’énergie et des matériaux. Après avoir lancé en 2021 la première marque de maquillage longue-tenue et naturelle LAST®, Global Bioenergies commercialise à présent l’Isonaturane® 12, son ingrédient-clé, aux grands acteurs de la cosmétique afin d’améliorer la naturalité de leurs formulations et leur empreinte environnementale. A terme, Global Bioenergies porte la perspective de réduire les émissions de CO2 des transports aériens et routiers pour contribuer ainsi à limiter le réchauffement climatique. Global Bioenergies est cotée sur Euronext Growth à Paris (FR0011052257 – ALGBE).

Recevez directement l’information de Global Bioenergies en vous inscrivant sur www.global-bioenergies.com

Suivez-nous sur LinkedIn : Global Bioenergies

Contacts

GLOBAL BIOENERGIES

Samuel Dubruque
CFO
invest@global-bioenergies.com

 

RELATIONS PRESSE

Iva Baytcheva
ibaytcheva@ulysse-communication.com

 

Nicolas Daniels
ndaniels@ulysse-communication.com

Pièce jointe