La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 688,70
    -395,70 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Global Bioenergies fait le point sur sa situation et ses perspectives

GLOBAL BIOENERGIES
GLOBAL BIOENERGIES

        

Global Bioenergies fait le point sur sa situation et ses perspectives

Evry, le 15 septembre 2022 - Global Bioenergies fait le point sur sa situation et ses perspectives dans une représentation en quatre horizons, chacun correspondant à un volume et un coût de production d’une part, et à un ou plusieurs marchés cible d’autre part.

Le premier horizon a consisté en la conversion de ressources renouvelables en isobutène et dérivés, à l’échelle de quelques tonnes par an. La production a été réalisée en utilisant le démonstrateur industriel installé à Leuna, en Allemagne, aujourd’hui démantelé. Ces volumes ont permis de réaliser de nombreux tests de validation du procédé, mais le coût de production était trop élevé pour permettre la commercialisation telle quelle, de l’isobutène ou de ses dérivés. Toutefois, une approche de commercialisation a été identifiée : l’isododécane, dérivé obtenu par la combinaison de trois molécules d’isobutène, constitue la base de formulation de tout le maquillage longue tenue des yeux et des lèvres. Il en est systématiquement le premier ingrédient en proportion, et n’est pas substituable, à ce jour, par d’autres composés. La Société est descendue dans la chaîne de valeur jusqu’au client final, et a produit la première gamme de maquillage combinant longue tenue et naturalité supérieure à 90%. C’est ainsi que la marque LAST® a vu le jour.

Florence Hébert, directrice de la business unit LAST®, déclare : « La gamme de produits LAST® a été conçue pour combiner performance et naturalité, et casse les codes du maquillage d’origine naturelle. En plus d’être commercialisée via notre site www.colors-that-last.com, la marque est maintenant présente dans plusieurs points de vente physiques ou numériques. La marque devrait bientôt être distribuée par une grande enseigne, et l’année 2023 devrait voir s’ouvrir de nouveaux points de vente, en France et à l’international. »

Le deuxième horizon commence : il s’agit de produire de l’isobutène en dizaines de tonnes par an. Une filière de production entièrement française a été mise en place, et est constituée de cinq étapes, dont quatre sont réalisées dans les installations de sous-traitants. Seule la deuxième étape, qui consiste en la production de l’isobutène lui-même, est réalisée dans une unité appartenant à Global Bioenergies. Cette unité a été construite ces derniers mois sur le site de Pomacle, près de Reims. La phase de construction est maintenant terminée, et la mise en activité est en cours. Elle devrait permettre d’atteindre la capacité maximale de près de 2 tonnes d’isobutène par semaine d’ici la fin de l’année 2022. Une partie de cet isobutène sera convertie en isododécane et vendue comme ingrédient maquillage, sous la marque Isonaturane® 12, aux grands acteurs de la cosmétique.

Daphné Galvez, directrice commerciale de Global Bioenergies, précise : « Le premier lot, correspondant à plusieurs tonnes d’Isonaturane® 12, sera livré au premier trimestre 2023. Une partie importante de ce lot a été acquise par L’Oréal. Nous prévoyons ensuite de produire un lot à l’été 2023, puis un autre lot en fin d’année. Global Bioenergies est en cours de référencement chez une dizaine d’acteurs, dont certains ont déjà acheté des volumes pour réaliser des tests, et en particulier des pilotes de formulation. En tout, nous prévoyons de livrer environ 15 tonnes d’Isonaturane® 12 en 2023. Le dégoulottage de la partie aval de la filière par nos sous-traitants nous permettrait à partir de 2024 de produire et livrer un volume supérieur. »

L’isobutène n’ayant pas été converti en Isonaturane® 12 sera, lui, vendu directement ou converti en d’autres composés de l’arbre-produits de l’isobutène pour amorcer l’activité commerciale de l’horizon 3.

L’horizon 3 consistera en la construction et la mise en route en 2025 d’une usine d’une capacité de 2 000 tonnes par an d’isobutène et dérivés. Une société de projet, dans un premier temps filiale

à 100% de Global Bioenergies, est en cours de création et portera le projet. Le coût de production de l’isobutène et de ses dérivés sera largement réduit grâce aux importantes économies d’échelles réalisées et à une plus grande intégration des étapes de production. Les ventes d’Isonaturane® 12 seront non seulement destinées au marché du maquillage, mais également aux marchés bien plus vastes de la dermocosmétique et des soins capillaires. Par ailleurs, cette usine pourra également servir d’autres marchés, dans les matériaux et les carburants notamment.

Ronan Euzen, directeur du business development de Global Bioenergies, explique : « De nombreuses discussions ont eu lieu ces derniers temps avec des industriels, dans des domaines aussi divers que les caoutchoucs, les gaz ou les solvants industriels. Les temps changent, et l’ensemble de l’industrie est maintenant en recherche très active de solutions pour limiter la consommation de produits pétroliers. Dans le domaine des carburants terrestres, en particulier, nous observons un changement de paradigme : les annonces européennes sur la possible fin des véhicules thermiques lient leur destin à celui des biocarburants. Des niches de marchés seront exploitables dès l’horizon 3. »

L’horizon 4, qui devrait voir le jour d’ici 5 ans, consistera en la mise en place d’une unité produisant des dizaines de milliers de tonnes d’isobutène par an, avec un coût réduit permettant de viser le marché des carburants d’aviation. La volonté de nombreux pays occidentaux est forte en matière de réduction des émissions de CO2 de ce secteur à fort impact environnemental.

Bernard Chaud, directeur de la stratégie industrielle de Global Bioenergies, déclare : « La certification de notre technologie pour le transport aérien est en bonne voie. L’atteinte des objectifs d’amélioration des performances fixés par notre R&D permettra à notre procédé de conversion des sucres résiduaires en carburant d’aviation durable d’atteindre des coûts compétitifs. Ainsi, nous portons la perspective de réduire significativement, à l’échelle mondiale, les émissions de gaz à effet de serre du transport aérien. »

Marc Delcourt, co-fondateur et directeur général de Global Bioenergies, conclut : « La mise en œuvre d’une nouvelle filière s’appuie toujours, dans un premier temps, sur des marchés de niche. Les multiples marchés de niche de l’isobutène et de ses dérivés ont conduit à notre feuille de route en quatre horizons, et permettent à notre entreprise, encore petite, de s’attaquer concrètement à un défi aussi vaste que celui de la transition environnementale. »

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies convertit des ressources végétales en composés utilisés en cosmétique ainsi que dans les domaines de l’énergie et des matériaux. Après avoir lancé en 2021 la première marque de maquillage longue-tenue et naturelle LAST®, Global Bioenergies commercialise à présent l’Isonaturane® 12, son ingrédient-clé, aux grands acteurs de la cosmétique afin d’améliorer la naturalité de leurs formulations et leur empreinte environnementale. Son procédé a de nombreuses applications en chimie de spécialité, ainsi que dans le domaine des polymères. A terme, Global Bioenergies porte la perspective de réduire les émissions de CO2 du transport aérien et de contribuer ainsi à limiter le réchauffement climatique. Global Bioenergies est cotée sur Euronext Growth à Paris (FR0011052257 – ALGBE).

Recevez directement l’information de Global Bioenergies en vous inscrivant sur www.global-bioenergies.com

Suivez-nous sur LinkedIn : Global Bioenergies

Contacts

GLOBAL BIOENERGIES

 

invest@global-bioenergies.com

RELATIONS PRESSE

 

Iva Baytcheva
ibaytcheva@ulysse-communication.com

 

Nicolas Daniels
ndaniels@ulysse-communication.com

Pièce jointe