La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    -14,50 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    22 685,51
    -262,26 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

Gaz : la Russie a finalement bien redémarré Nord Stream 1 après la maintenance

La Russie a rouvert le robinet du gaz vers l'Europe en redémarrant, jeudi 21 juillet, le gazoduc Nord Stream mais Moscou garde la main sur cette "arme" dont dépend la sécurité énergétique de l'UE cet hiver. "Il fonctionne", a déclaré un porte-parole de la société Nord Stream à l'AFP, en début de matinée. De première données publiées par l'opérateur allemand du réseau, Gascade, montrent que le débit est identique à celui d'avant la maintenance, autour de 40 % des capacités. Après dix jours d'entretien annuel du gazoduc qui relie directement les champs gaziers sibériens au nord de l'Allemagne, l'Europe s'était préparée à ce que l'énergéticien Gazprom, propriétaire de la conduite, coupe le robinet pour de bon.

Dans le contexte de la guerre en Ukraine et du bras de fer entre Moscou et les Occidentaux sur l'énergie, Vladimir Poutine utilise le gaz comme "une arme", avait de nouveau dénoncé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Quelque 29 GWh de gaz ont été envoyés dès la deuxième heure de service à la station de Greifswald, en Allemagne au bord de la Mer Baltique, où aboutit le gazoduc. Les flux de gaz pourraient "atteindre le niveau de pré-maintenance d'environ 40% d'utilisation (environ 700 GWh/j). "Malheureusement, l'incertitude politique (…) demeure", a twitté président de l'Agence allemande des réseaux, Klaus Müller. Arguant de l'absence d'une turbine en maintenance au Canada, Gazprom a déjà réduit à 40% des capacités les livraisons via Nord Stream (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Elections : la revanche d'Adrexo sur Gérald Darmanin
Guerre en Ukraine : « Les États-Unis et la Chine s'emploient à piller l'Europe »
Energie : six verrous réglementaires à faire sauter pour accélerer la transition
La prime Macron nouvelle version, le taux prévu pour le Livret A début 2023… Le flash éco du jour
Allocation adultes handicapés : l'Assemblée nationale vote en faveur de la déconjugalisation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles