La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 608,82
    +473,83 (+1,63 %)
     
  • Nasdaq

    11 013,82
    +184,32 (+1,70 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9748
    +0,0150 (+1,56 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 018,75
    +315,92 (+1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,74
    +15,96 (+3,72 %)
     
  • S&P 500

    3 708,91
    +61,62 (+1,69 %)
     

GAUMONT : Résultats semestriels consolidés au 30 juin 2022

GAUMONT
GAUMONT

Communiqué de presse

Neuilly-sur-Seine, le 15 septembre 2022

Le Conseil d’administration de Gaumont, réuni le 15 septembre 2022 sous la présidence de Nicolas Seydoux, a arrêté les comptes au 30 juin 2022.

RESULTATS SEMESTRIELS CONSOLIDES au 30 juin 2022

Chiffres significatifs des opérations (en M€)

30 juin 20221

30 juin 2021

Variation

Chiffre d’affaires consolidé

110,0

68,9

+60%

Résultat des activités de production et distribution avant frais de structure

19,4

16,2

+19%

Résultat net

-4,1

-6,2

+35%

Investissements

28,7

65,4

-56 %

 

 

 

 

Chiffres significatifs du bilan (en M€)

30 juin 20221

31 déc. 2021

Variation

Capitaux propres part du groupe

206,4

212,2

-3 %

Endettement financier net

1,9

-5,3

n.a.

1 Les procédures de revue limitée sont effectuées et le rapport des commissaires aux comptes sur l’information financière semestrielle est en cours d’émission.

Le premier semestre 2022 est caractérisé par le retour à des conditions normales d’exploitation après deux années fortement marquées par la crise sanitaire en France et dans l’ensemble des pays où intervient le groupe.

Néanmoins, la fréquentation des salles de cinéma demeure nettement en deçà des niveaux observés antérieurement à la pandémie. A l'exception du Royaume-Uni, où elle ne baisse que de 20%, la fréquentation des cinémas occidentaux accuse une baisse supérieure à 30% au premier semestre 2022 par rapport à la période correspondante de 2019, dernière année normale avant la pandémie. Cette situation conduit notamment le deuxième groupe d’exploitation mondial, Cineworld à se mettre sous la protection du chapitre 11 de la loi des faillites aux États-Unis.

La France est l'un des pays où la diminution de la fréquentation est la plus faible tout en atteignant néanmoins 30%.

  • CHIFFRE D’AFFAIRES DU 1er SEMESTRE 2022

Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre 2022 s’élève à M€ 110,0 contre M€ 68,9 au premier semestre 2021.

  • Production et distribution cinématographique française

Le chiffre d’affaires de l’activité de production et distribution de films cinématographiques s’élève à M€ 31,7 au 30 juin 2022 contre M€ 23,1 au 30 juin 2021.

  • Le chiffre d’affaires lié à la distribution des films dans les salles en France s’élève à M€ 3,4 au 30 juin 2022 contre M€ 4,1 au 30 juin 2021. Cinq films ont réalisé 1,0 million d’entrées au premier semestre 2022. Ce niveau de fréquentation illustre les difficultés rencontrées par la distribution dans les salles de cinéma.

  • Le chiffre d’affaires lié aux ventes de droits de diffusion aux chaînes françaises s’élève à M€ 8,0 au 30 juin 2022 contre M€ 5,8 au 30 juin 2021. Le nombre de films vendus est en progression par rapport au premier semestre 2021 avec 92 films commercialisés contre 81. Le chiffre d’affaires comprend également des revenus liés à des droits de première diffusion pour le film Tout simplement noir.

  • Le chiffre d’affaires lié à la distribution de films cinématographiques à l’export s’élève à M€ 8,9 au 30 juin 2022 contre M€ 6,8 au 30 juin 2021. Il comprend une vente exceptionnelle du Cinquième élément réalisée ce semestre.

  • Le chiffre d’affaires lié à la vidéo à la demande et l’édition vidéo s’élève à M€ 9,4 au 30 juin 2022 contre M€ 4,7 au 30 juin 2021. Outre les produits d’exploitation de titres en vidéo à la demande à l’acte ou par abonnement et de ventes de supports physique, il comprend en 2022 les revenus d’une production d’un long métrage pour le compte d’Amazon.

  • Production et distribution audiovisuelle

Le chiffre d’affaires de l’activité de production et distribution d’œuvres audiovisuelles s’élève à M€ 73,7 au 30 juin 2022 contre M€ 44,4 au 30 juin 2021.

  • Quatre programmes ont été livrés au premier semestre 2022 : la série d’animation américaine Samurai Rabbit: The Usagi Chronicles a été livrée à Netflix, la deuxième saison de la série de fiction américaine El Presidente à Amazon, la série de fiction française Hors saison à France Télévisions et la série de fiction française Totems à Amazon.

  • Le chiffre d’affaires au 30 juin 2022 tient compte de l’avancement des productions pour compte de tiers dont l’unitaire d’animation jeunesse High in the clouds en cours de production aux Etats-Unis pour Netflix, la seconde saison de la série d’animation américaine Stillwater pour Apple ou les épisodes de la série Lupin : dans l’ombre d’Arsène – Partie 3 en cours de production en France pour Netflix.

  • RESULTATS DU 1er SEMESTRE 2022

Le résultat consolidé de Gaumont se solde par une perte de M€ 4,1 au 30 juin 2022 contre une perte de M€ 6,2 au 30 juin 2021.

Le résultat de l’activité de production et distribution cinématographique française, y compris le coût des financements dédiés, avant frais de structure, est stable et s’élève à M€ 10,2 au premier semestre 2022.

Le résultat de l’activité de production et distribution audiovisuelle, y compris le coût des financements dédiés, avant frais de structure, s’élève à M€ 9,2 au premier semestre 2022 contre M€ 6,0 au premier semestre 2021.

Le résultat des activités de holding s’élève à M€ 2,4 au premier semestre 2022 contre M€ 1,4 au premier semestre 2021.

Les coûts de structure y compris les coûts de financement des besoins généraux s’élèvent à M€ 26,8 au premier semestre 2022 contre M€ 24,3 au premier semestre 2021 qui avait bénéficié de certains dispositifs d’aide de façon ponctuelle.

  • EVOLUTION DE LA STRUCTURE FINANCIERE AU 1er SEMESTRE 2022

Les capitaux propres consolidés part du Groupe s’élèvent au 30 juin 2022 à M€ 206,4 contre M€ 212,2 au 31 décembre 2021. La diminution des capitaux propres est principalement liée au résultat de l’exercice.

L’endettement net s’élève à M€ 1,9 au 30 juin 2022 contre une trésorerie nette de M€ 5,3 au 31 décembre 2021. Il comprend principalement M€ 67,8 de trésorerie positive, M€ 15,4 d’emprunt obligataire de Gaumont SA, M€ 24,1 de crédits auto-liquidatifs assis sur les recettes de préfinancement et d’exploitation des séries américaines et M€ 25,0 de Prêt garanti par l’Etat. Aucun tirage n’a été effectué sur la ligne de crédit renouvelable et le prêt de refinancement au cours du premier semestre 2022. Le tirage disponible de ces deux crédits s’élève à M€ 100 au 30 juin 2022.

Les investissements dans les œuvres cinématographiques s’élèvent à M€ 9,6 au premier semestre 2022 contre M€ 18,5 au premier semestre 2021. Les investissements dans les œuvres audiovisuelles s’élèvent à M€ 19,1 au premier semestre 2022 contre M€ 46,9 au premier semestre 2021. Le niveau élevé des investissements au premier semestre 2021 est principalement lié aux reports des tournages prévus en 2020 en raison de la crise sanitaire.

  • PERSPECTIVES

Si la guerre en Ukraine n'a pas d'incidence directe significative sur l'activité de Gaumont, elle crée une incertitude géopolitique mondiale dont les seules conséquences économiques, au-delà d'une forte inflation, de taux d'intérêt en hausse et de taux de change volatiles sont difficilement prévisibles.

Dans ce contexte, aux effets accentués par la restructuration des studios et la saturation du marché mondial de la SVoD, certaines plateformes révisent leurs investissements à la baisse engendrant des annulations de commandes qui affectent directement Gaumont.

Films à l’affiche depuis le 1er juillet :

  • Menteur de Olivier Baroux, avec Tarek Boudali et Artus, sorti le 13 juillet, a attiré à ce jour 890 000 spectateurs ;

  • La petite bande de Pierre Salvadori, avec Paul Belhoste, Colombe Schmidt, Matthys Clodion-Gines, Redwan Sellam, Aymé Medeville et Pio Marmaï, sorti le 20 juillet, a attiré à ce jour 114 000 spectateurs ;

  • Rumba la vie de Franck Dubosc, avec Franck Dubosc et Louna Espinosa, sorti le 24 août, a attiré à ce jour 255 000 spectateurs.

La sortie en salles de qu        atre autres films est prévue en 2022 :

  • Belle et Sébastien : nouvelle génération de Pierre Coré, avec Michèle Laroque, Caroline Anglade, Alice David ;

  • Couleurs de l'incendie de Clovis Cornillac avec Léa Drucker, Benoît Poelvoorde, Alice Isaaz, Clovis Cornillac ;

  • Fumer fait tousser de Quentin Dupieux avec Gilles Lellouche, Vincent Lacoste, Anaïs Demoustier, Jean-Pascal Zadi et Oulaya Amamra ;

  • Le Petit piaf de Gérard Jugnot avec Marc Lavoine, Gérard Jugnot et Soan Arhimann.

Les programmes audiovisuels suivants devraient être livrés avant le 31 décembre 2022 :

Allemagne :

  • Barbarians – Saison 2 : Netflix – en postproduction ;

  • What counts ? : ZDF – en postproduction ;

  • Parole Aider : The big lot : ARD – en postproduction ;

  • Nothing that happens to us : ARD – en postproduction ;

  • The Wasp – Saison 2 Partie 1 : Sky – en postproduction.

France :

  • Africa Raft : France Télévisions – en postproduction ;

  • Au Royaume du Maréchal : Histoires – livré ;

  • L’Art du Crime – Saison 6 : France Télévisions – en postproduction ;

  • Overdose : Amazon – en postproduction.

Grande-Bretagne :

  • Damage : Netflix – en postproduction ;

  • Locked in : Netflix – en préparation.

Gaumont n’a pas connaissance d’autres risques et incertitudes pour l’exercice en cours mais reste très vigilant quant aux évolutions tant géopolitiques qu’économiques et à leurs répercussions sur ses activités.

  • PROCHAINES DATES DE COMMUNICATION FINANCIERE

Le communiqué sur les résultats annuels consolidés au 31 décembre 2022 sera publié le 9 mars 2023.

ANNEXE : Chiffre d’affaires consolidé semestriel

Chiffre d’affaires consolidé par secteur d’activité (en millions d’euros)

30-juin-22

30-juin-21

% de variation

Production et distribution cinématographique française

31,7

23,1

+37%

Distribution en salles

3,4

4,1

-17%

Ventes aux chaînes de télévision françaises

8,0

5,8

+38%

Ventes à l'export

8,9

6,8

+31%

Ventes en vidéos et VOD

9,4

4,7

+100%

Autres produits d'exploitation (1)

2,0

1,7

+18%

Production et distribution audiovisuelle

73,7

44,4

+66%

Productions américaines et Animation jeunesse

48,0

19,0

+153%

Fictions et documentaires français et productions européennes

25,6

25,4

+1%

Activité immobilière et holding (2)

4,2

0,7

+500%

Autres produits divers (3)

0,4

0,7

-43%

GROUPE GAUMONT

110,0

68,9

+60%

(1) Produits dérivés, échanges de marchandises pour les salles, édition musicale et activités de GP Archives

(2) Dont redevances de marques LCPG

(3) Diverses prestations de services rendues à des tiers

Pièce jointe