La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 480,39
    +822,65 (+2,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Les futurs parents n'arrivaient pas à s'accorder sur un prénom, ils ont trouvé une solution surréaliste

·1 min de lecture

Rien n'allait plus vraiment entre le père et la mère de cette petite fille de 3 ans bien avant sa naissance. Mais les tensions continuent et les deux n'ont pas pu se mettre d'accord sur le nom et le prénom de la petite fille. Comme solution ingénieuse, la mère "a nommé l'enfant sans l'avis de mon fiancé, en lui donnant le nom de sa grand-mère, d'elle-même et de sa mère et en utilisant son nom de famille", raconte la fiancée actuelle du père.

Le père de la pauvre fille est furieux à cause de la situation, car il voulait qu'elle porte son nom de famille, le prénom de sa mère ainsi qu'un prénom de son choix. Finalement, le père a obtenu une petite bataille, la fille porte désormais son nom de famille. Par contre, la guerre est loin d'être finie entre les deux. Et pour éviter de retourner au tribunal sous prétexte que la bataille pour la garde de l'enfant a été éprouvante, les deux se sont mis d'accord : "ils ont décidé que la petite fille aurait un nom lorsqu'elle serait chez sa mère et un autre lorsqu'elle serait chez son père".

"Ce n'est pas très différent des gens qui ont un nom de rue et un nom officiel"

L'actuelle fiancée du père de l'enfant n'est pas très à l'aise vis-à-vis de cette situation et dit ne pas vouloir y prendre part. Elle a demandé l'avis des internautes, car elle compte utiliser le prénom choisi par la mère de la fille. Elle pense que la petite fille est traumatisée par toute cette situation pour le moins bizarre. La plupart (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Une maison de l'horreur tristement célèbre s'arrache à prix d'or
Cédric Jubillar : cette petite phrase accablante d'un de ses collègues
Affaire Troadec : le quadruple meurtre insoutenable d'une famille devant la cour d'assises
Cédric Jubillar en prison : pourquoi a-t-il été placé à l'isolement ?
Cédric Jubillar en prison : cette conversation avec sa compagne qui a été enregistrée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles