La bourse ferme dans 1 h 28 min
  • CAC 40

    6 299,55
    +14,31 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 681,69
    +24,66 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    31 485,98
    +224,08 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,0666
    +0,0104 (+0,98 %)
     
  • Gold future

    1 852,40
    +10,30 (+0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    28 435,82
    +69,97 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    680,84
    +5,97 (+0,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,89
    +0,61 (+0,55 %)
     
  • DAX

    14 105,52
    +123,61 (+0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 480,39
    +90,41 (+1,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 316,61
    -38,01 (-0,33 %)
     
  • S&P 500

    3 911,51
    +10,15 (+0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    27 001,52
    +262,49 (+0,98 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,2581
    +0,0085 (+0,68 %)
     

Fusion nucléaire : comment ce « soleil artificiel » s’est-il approché du seuil d’ignition ?

·1 min de lecture

Deux études parues simultanément détaillent une étape historique franchie par un projet de fusion nucléaire mené aux États-Unis.

« Une avancée historique pour la recherche sur la fusion », se réjouissait, en août 2021, le physicien Kim Budil. Ce dernier dirige le National Ignition Facility (NIF), où l’on trouve ce type de réacteurs surnommés « soleil artificiel ». Le terme désigne la fusion nucléaire, laquelle reproduit les réactions physiques qui ont bel et bien lieu au cœur des étoiles et qui sont source d’énergie.

Au NIF, le soleil artificiel de ce laboratoire américain a libéré 1,3 mégajoule d’énergie pendant 100 trillionièmes de seconde. Mais surtout, il a frôlé le seuil d’ignition, à 70 %, en générant un plasma — état de la matière extrêmement dense et chaud (une étoile comme notre Soleil est une « boule de plasma ») — produisant sa propre chaleur. Il s’agit, en clair, du seuil de rentabilité énergétique : le seuil à partir duquel la fusion peut provoquer au moins autant (et ensuite, davantage) d’énergie que l’énergie introduite initialement. Car les fusions qui ont lieu au sein du plasma contribuent alors à chauffer le plasma pour le maintenir dans cet état. Ce seuil est nécessaire pour envisager que la fusion nucléaire puisse un jour servir de source d’énergie « propre ».

Dans deux papiers publiés ce 26 janvier 2022, au sein de la revue Nature Physics (1,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles